in , ,

Erasmus – Bourses de mobilité renforcées par l’aide de la Communauté Française et la Région Wallonne

La mobilité des étudiants renforcée par les programmes intensifs d’Erasmus

Erasmus propose des programmes intensifs (PI) favorisant la mobilité étudiante à des fins d’études et de stages pour plusieurs raisons :

1. Augmenter les niveaux de qualification et renforcer la dimension sociale de l’enseignement supérieur

2. Améliorer la qualité et la pertinence de l’enseignement supérieur grâce à la coopération entre les EES (Etablissements d’Enseignement Supérieur) et le marché du travail

3. Améliorer la qualité grâce à la mobilité et à la coopération transnationale

4. Les alliances de la connaissance : partage des connaissances entre le milieu de l’enseignement supérieur et celui de l’entreprise.

5. Améliorer la gouvernance et le financement : pour une gestion contrôlée des projets

Complément Erasmus de la Communauté française et la Région Wallonne

La Communauté française soutient également le programme Erasmus, en allouant des subsides en complément de la subvention européenne pour la mobilité « cours » des étudiants de l’enseignement supérieur. Les fonds européens doivent cependant être intégralement dépensés par l’établissement pour ses étudiants candidats avant d’utiliser le complément Erasmus CFWB.

La Communauté française et la Région wallonne soutiennent cette volonté de mobilité du programme Erasmus+ en proposant aux étudiants :

– les bourses du Fonds de la mobilité ;

– les bourses de la Région wallonne ;

– les bourses Erasmus Belgica.

 

Ces programmes s’adressent au monde de l’enseignement supérieur au sens large du terme. 

Conditions d’éligibilité du candidat pour la bourse à mobilité :

– Durée de l’échange ou du stage de 3 mois min et 12 mois max

– La bourse ne couvre le séjour que dans un autre pays que la Belgique ou une autre Communauté que celle de l’école où l’étudiant a commencé son cursus

– La bourse est autant valable pour les échanges de « cours » que pour la réalisation d’un « stage »

– Une des conditions sine qua non est que chaque école doit donner au moins 50% du budget alloué pour ceux qui bénéficiaient déjà d’une allocation (bourse) d’études de la Communauté française l’année précédent leur départ pour l’échange ou le stage Erasmus. Si ce n’est pas le cas, alors l’école n’a le droit de donner que l’équivalent pour chacun des 2 groupes de candidats (ceux qui ont bénéficié de l’allocation d’études en question et les autres non-allocataires) ; le solde du budget sera rendu alors à l’Agence Nationale dont dépend l’école en question.

– Chaque école doit définir un règlement fixant les modalités de calcul des bourses (calcul basé sur les revenus imputables aux étudiants candidats).

– Cette bourse ne peut être attribuée qu’une seule fois sur le cursus complet de l’étudiant.

Montant de la bourse de mobilité octroyée par la Communauté française et la Région wallonne :

– le montant de chaque bourse est fixé à min 150 € et  max 400 € par mois

– Pour les bourses Erasmus et Erasmus Belgica déjà obtenues par le candidat, la bourse de mobilité vient en complément uniquement dans le cas où le candidat étudiant a déjà bénéficié d’une allocation d’études de la Communauté française l’année précédent son séjour ;

– Pour les autres mobilités, la bourse à charge du fonds de la mobilité ne doit pas nécessairement être additionnelle.

Les documents à fournir sont les mêmes que ceux que l’étudiant doit introduire pour pouvoir faire un échange ou un stage Erasmus.

Source : AEF-Agence Francophone pour l’Education

Écrit par Kotplanet

Qu'en as-tu pensé ?

Zes excuses om niet alle zomerfeestjes mee te pakken

Salade de tomates à l'orientale