in ,

J'adoreJ'adore

Qu’est-ce que je vais faire de ma vie après mes études ?

@Pexels - Joshua Mc Knight

Je viens à l’instant de recevoir un email de l’agence immobilière qui gère mon kot. L’objet : la reconduction de mon bail. Je suis en dernière année de master. L’année prochaine commence un nouveau chapitre de ma vie. Pour la première fois, je n’ai aucune idée de ce que je vais faire. En discutant de ma petite peur de l’avenir avec un de mes colocs, je me suis rendu compte que je n’étais pas la seule étudiante à être paniquée par cette prochaine étape.

By the way, le guide comment trouver un kot vous sera bien utile si vous êtes justement dans cette quête très rude! 

Un début de vie bercée par le choix de nos parents

Enfants, c’étaient nos parents qui s’occupaient de notre futur. Ils ont d’abord choisi si oui ou non nous irions en crèche et en pré-maternel. Ils ont ensuite choisi les établissements dans lesquels nous allions être inscrit.es. Une fois les primaires terminées, direction les secondaires. Premier changement d’école, généralement choisi par nos parents. Jusque-là, nous nous laissons simplement porter par leurs décisions (ah cette douce période de notre vie où régnait cette tendre innocence des non-choix). Puis vient la fin des rénovés. Pour la première fois, nous sommes amené.es à choisir quel chemin nous allons emprunter. Étude ou travail ? Liège, Namur, LLN ?  Une année sabbatique ? Souvent, ce choix est encore influencé par nos parents. Certains n’auront d’ailleurs même pas encore la possibilité de le faire.

Si vous êtes à ce moment-là de votre vie et que vous voulez faire des études mais ne savez pas quoi faire, Kotplanet vous donne ses astuces pour choisir ses études.

Pour moi, ça a été comme une évidence, mes parents ont toujours visé l’excellence pour leurs enfants. Et cette excellence passait par la réussite scolaire à un niveau supérieur à celui des secondaires. J’ai donc pris le chemin des bancs universitaires. Petite remise en question après un an, la ville que j’avais choisie pour réaliser mes études ne me convenait pas. J’ai donc fait le choix de migrer de Liège à Louvain La Neuve (sorry les Liégeois, mais vous ne savez pas ce que vous ratez !). Et cette décision, à l’époque, n’avait déjà pas été facile à prendre.

Le saut dans le grand bain

Me voilà maintenant à la fin de mes études et je n’ai absolument aucune idée de là où je serai dans 6 mois. Entre rentrer chez ses parents, se trouver une coloc à Bruxelles, partir un an faire le tour du monde, fonder sa start-up, le choix est vaste et lourd. L’inconnu peut faire peur. En tout cas, ça me fait peur. Souvent, je me pose la question de savoir qui je veux être dans 5 ans. Plus jeune, je voulais être une femme avec un poste à responsabilités dans une grande société (être habillée en tailleur et gérer des gros bonhommes). Maintenant que je suis sur le point de réussir mes études qui vont dans ce sens (master en sciences économiques et gestion), je me demande si c’est vraiment ce que je veux faire. Je fais partie de ce groupe de personnes qui se posent beaucoup trop de questions. Alors face à un tel désarroi, je panique.

Et si on changeait de mindset ?

J’aime me rassurer et appeler cela « le champ des possibles ». Rien ne m’est interdit. Je peux faire tout ce que je veux. Le choix me revient uniquement. Si, à la dernière minute, je veux m’acheter un billet direction Bali et devenir “digital nomade”, je peux. Si je veux devenir une journaliste engagée et aller recueillir les témoignages de femmes et de leur situation partout dans le monde, je peux. Si je veux trouver un job dans la finance à Bruxelles, je peux. Si je veux créer ma société, je peux. A l’inverse de nos parents, nous n’avons ni prêt ni enfant (pour la majorité d’entre nous). Nous n’avons aucun engagement. Nous sommes plus libres que jamais. Ce choix m’effraie mais m’excite en même temps.  Á tout instant, je peux devenir qui je veux. Et ça c’est fort!

À tous ceux et celles en dernière année, je vous souhaite de devenir qui vous voulez être ! 

Tu n’as pas encore fini tes études et tu as encore bien le temps d’y penser ? Va faire un tour sur notre TikTok et notre Instagram !

Qu'en as-tu pensé ?

2 Points
Like Dislike

Écrit par Guiot Orlanne

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chargement…

0
pexels-ketut-subiyanto-2-personnes-qui-se-disputent-comment-gerer-une-dispute-avec-son-coloc

Comment bien gérer une dispute entre colocs ?

Les Aktus de la semaine – S9