in ,

Ce qui nous manque sans les Baptêmes ?

On le sait, les baptêmes estudiantins n’ont jamais été très bien côté, on peut quand même leur trouver pas mal de choses positives. Ces baptêmes ne ressemblent en rien au bizutage si ils sont réalisés dans le respect et l’intégrité de chacun. Malgré leurs interdictions dues au Corona, on peut quand même se remémorer les bons moments passés durant cette courte période de l’année qui va tant nous manquer.

Kotplanet t’avait déjà parlé de 10 choses positives à propos du Baptême

1/ Le second degré 

Stressant pour beaucoup, mais source de rire pour d’autres. Et oui, le baptême c’est avant tout savoir faire preuve d’un humour au second degré. Même si ceux-ci se déroulent sur plusieurs semaines et demandent parfois un effort physique dans leurs épreuves, l’humour est toujours au rendez-vous. Ces blagues des anciens, ces slogans accrocheurs chantés au milieu de la nuit, ces fous rires occasionnés durant les épreuves, les petites targets entre bleus et anciens et les ragots entre membres du comité nous ont marqués et resteront ancrés en nous pour encore pas mal de temps.

2/ La création de nouveaux liens.

Le baptême est avant tout un moyen pour les nouveaux arrivants de tisser des liens d’amitié en un rien de temps, que ce soit entre les nouveaux et les anciens. Et qui dit liens d’amitié, dit groupe de sortie. Se retrouver avec sa bande, un mardi soir, pour l’avant bleusaille afin de préparer ce qui est demandé et au final se retrouver sur les tables des bars à chanter le chant des Wallons à 6h du matin n’a pas de prix. Tout bon guindailleur à déjà réalisé la fermeture d’un bar en cherchant désespérément une after, ou devrais-je plutôt dire matinale, pour finir sa soirée. 

3/ Le lâcher prise. 

Réussir ses études, c’est bien. Mais savoir en profiter et décompresser le temps d’une soirée c’est mieux. Ces durant les bleusailles et les soirées post bleusailles que tu ne pensais plus à tous ce stress des études. Une soirée bien arrosée te permettait de profiter le temps d’un soir, de respirer et de te marrer. Pour certains, se lâcher prise continuait même dans un train en direction de Blankenberge pour y passer le reste de la journée suivante. C’est aussi durant ces soirées que tu te lâches, que tu deviens toi-même et que tu fais tout pour passer une bonne soirée et profiter un max autour d’un verre.

4/ Les lendemains de soirées. 

Tu les connais, ces lendemains, réveil à 14h, peu de souvenirs mais beaucoup de dossiers à ton égard. Ces moments où tout le monde tente de se remémorer les souvenirs de la veille, où tu retrouves le restant de tes frites sur ton bureau et un portefeuille vide car tu as payé ta (ou plusieurs, qui sait ?) tournée(s) hier soir.

Même si la guindaille ne bat pas son plein en cette fin d’année 2020 (Kotplanet a listé les festivités qui n’auront sûrement pas lieu…) dis toi que c’est le moment idéal pour ressortir les clichés des années précédentes et de te remémorer ce bon vieux temps.

Pour te marrer malgré la période, regarde notre Insta

Écrit par Alyson Martin

"Croque le jour"

Qu'en as-tu pensé ?

Zes excuses om niet alle zomerfeestjes mee te pakken

Salade de tomates à l'orientale