10 choses (positives) à savoir sur le baptême étudiant

Le baptême estudiantin n'a pas toujours bonne presse, pourtant c'est un véritable pilier du folklore étudiant, c'est pourquoi on vous donne 10 choses positives à savoir sur ce dernier.

Crédit photo: Julien Covolo
8 863

Le baptême estudiantin – ou « folklore étudiant » – n’a pas bonne presse ces derniers temps, en cause, les incidents survenus récemment. Pourtant, le baptême étudiant constitue un folklore qui se transmet de poils en bleus et qui, lorsqu’il est organisé dans le respect de l’intégrité de chacun, ne ressemble en rien à un bizutage. Focus sur cette pratique qui peut diviser autant qu’elle rassemble, et qui continue malgré tout de faire de nombreux adeptes.

1/ L’origine du baptême estudiantin

Le baptême estudiantin vient des cercles étudiants nés au 19e siècle, à Leuven. À cette époque, les vols de nuit étaient fréquents, et des étudiants ont eu une idée pour les empêcher. Ces derniers se sont rassemblés en communautés appelées « cercles » et visaient à assurer la sécurité estudiantine. Malheureusement, ces cercles sont vite devenus la cible de traîtres. Pour empêcher ces trahisons, les étudiants ont organisé des épreuves pour les personnes souhaitant rejoindre le cercle. Ces épreuves permettaient, à l’instar d’un rite de passage, de tester leur loyauté envers la communauté. C’est de là que sont nés les différents cercles qui constituent aujourd’hui le folklore estudiantin.

2/ Il n’est pas obligatoire

Les détracteurs du baptême estudiantin dénoncent vigoureusement le caractère quasi-totalitaire de celui-ci, et l’acharnement non consenti sur les nouveaux arrivants. Pourtant, contrairement à certains bizutages dits « français », le baptême estudiantin belge résulte avant tout d’un choix et peut être interrompu à tout moment.

3/ Le second degré est de rigueur

Le baptême estudiantin est une tradition qui consiste à intégrer les nouveaux élèves en leur faisant passer des semaines d’épreuves. Ces épreuves tenues secrètes sont parfois très physiques et la soumission des bleus aux anciens fait partie intégrante du baptême. Toutefois, le folklore est toujours consenti et doit être pris au millième degré… Il s’agit avant tout d’un jeu ! L’issue de ce jeu est marquée par les félicitations des anciens et l’intégration des nouveaux élèves au sein de la communauté d’étudiants. A l’instar de l’humour noir, le baptême estudiantin subit encore les critiques de nombreux détracteurs.

4/ Il permet de tester ses limites

Les épreuves imposées aux bleus sont physiques et psychologiques. Elles permettent de repousser ses limites et enseignent l’humilité. Encore une fois, le baptême n’est pas un engagement et toute personne l’ayant commencé peut y mettre un terme à tout moment.

5/ La consommation d’alcool n’est pas toujours excessive

Contrairement aux nombreux bizutages qui font des blessés graves et des morts chaque année, le baptême belge n’a engendré que très peu d’accidents depuis sa création. Pour beaucoup d’anciens se rappelant de leurs propres baptêmes avec émotion, la consommation d’alcool n’est pas un point central du baptême et de nombreux étudiants préfèrent boire des « softs ».

6/ Il permet de lier des amitiés

L’aspect social du baptême est très important. Ce dernier permet de lier des amitiés entre les élèves, bleus comme anciens, et favorise les synergies. La cohésion de groupe est une des valeurs enseignées par le baptême et c’est un des principaux arguments avancés par les amoureux de folklore estudiantin. Après tout, le baptême est avant tout un moment d’échange et de partage.

7/ Le folklore est un point central du baptême

Les chants font partie intégrante du baptême. Parmi eux on retrouve le chant des étudiants wallons, la bruxelloise, le semeur ou encore la marche des étudiants.

8/ Les épreuves sont tenues secrètes

Voici un point qui alimente les controverses au sujet du baptême et qui subit de nombreuses critiques des plus réfractaires. Les épreuves imposées aux bleus sont tenues secrètes et ce, même après la fin du baptême. Ce secret est l’un des points fondamentaux du folklore étudiant et son intérêt réside dans l’appréhension et l’excitation des bleus face aux défis à réaliser.

9/ Il permet une intégration rapide

Eh oui ! Contrairement à ce que l’on pourrait penser, la cohésion est très forte dans un baptême étudiant et permet une intégration rapide des nouveaux étudiants… une fois leur baptême terminé !

10/ C’est une expérience très riche

Le baptême estudiantin démontre également de belles valeurs, dans lesquelles la solidarité est omniprésente. Par exemple, « le bleu doit aider tout autre bleu en difficulté ». La grande majorité des étudiants ayant mené leur baptême à terme se souvient de son baptême avec une grande émotion.


Crédit photo: Julien Covolo
vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.