in ,

Top 10 des galères des travaux de groupe

C’est bien connu, les travaux de groupe ça met les nerfs à rude épreuve… Entre le mec qui ne vient jamais, celui qui est en retard tout le temps, celui qui stresse à fond… on a souvent l’impression qu’on ne va jamais s’en sortir… Pour éviter de te retrouver (encore) dans cette situation, on a recensé pour toi 10 profils “dangereux”, tous synonymes de galères, à bannir de ton groupe si tu veux rester zen ! 

Checke aussi notre article Quel genre d’étudiant es-tu en travail de groupe ?

1/ Celui qui n’existe pas

Il est dans ton groupe mais tu ne l’as jamais vu aux réunions et tu n’as jamais reçu de travail de sa part. Tu finiras par retirer son nom du travail mais tu as perdu beaucoup de temps à attendre qu’il se manifeste…

2/ Celui qui fait tout en dernière minute

Pour lui, un travail se fait toujours dans l’urgence, et même s’il a 2 mois devant lui, il ne s’y mettra qu’à la dernière semaine… Si cette technique peut porter ses fruits, beaucoup n’apprécieront pas le stress que cette procrastination implique.

3/ Celui qui arrive toujours en retard

Ça fait 20 minutes que la réunion a commencé et il n’est toujours pas là ? Rien d’inhabituel, il ménage toujours son entrée… 

4/ Celui qui met la pression

Dès le premier jour, c’est la panique à bord ! Il faut faire ceci, il faut faire cela, pour lui on est déjà en retard ! Attention car ce type de personne n’a pas peur de te rappeler à l’ordre s’il estime que tu ne travailles pas autant que lui, même un dimanche aprem.

5/ Celui qui ne fait pas confiance

La confiance dans un groupe c’est important, mais lui a décidé de ne l’accorder à personne. Donc, il n’hésitera pas à refaire toute ta partie derrière ton dos et gardera toujours les tâches les plus intéressantes pour lui car “lui seul sait les faire”…

6/ Celui qui n’est jamais d’accord

Vous vous êtes mis d’accord sur la répartition du travail, sur les deadlines à suivre, et sur le contenu, mais lui, il n’est pas d’accord ? Ben oui, c’est toujours comme ça, à croire que retarder le groupe lui fait plaisir…

7/ Celui qui fait l’opportuniste

Le livre avec le moins de pages, la partie intro/conclusion, la mise en page… tout ça, c’est son rayon ! Pour l’opportuniste, pas question de se lancer dans quelque chose de trop compliqué et laborieux, le but est d’en avoir vite fini tandis que les autres s’arracheront les cheveux sur les parties les plus difficiles qu’il aura laissées.

8/ Celui qui ment tout le temps

Bien sûr que j’ai fini la section 2 !”, “Tu n’as pas encore reçu mon intro ? Bizarre, je l’ai envoyé hier je te jure !” Au lieu d’avouer qu’il n’a rien fait, ce membre du groupe ne fait que mentir, du coup tu comptes sur son travail et quand tu réalises (trop tard) qu’il n’a rien fait, c’est la cata.

9/ Celui qui ne comprend rien

“Quand le prof dit “expliquer les concepts”, ça veut dire quoi ?”, “Quelqu’un a compris ce qu’il fallait faire pour la partie 3 ? Impossible de le laisser faire le travail seul, ce type de personne ne comprend jamais rien à ce qu’on lui demande, et s’il comprend, c’est souvent de travers. 

10/ Celui qui se la raconte… mais qui est nul

Lui, il sait tout faire ! Coder en python, analyser un bilan fiscal, comparer la théorie de Nietzsche à l’existentialisme, il “gère”, pas de soucis. Oui… sauf que non ! Du coup, quand tu relis son travail, ça ne ressemble à rien et tu dois tout recommencer…

Cet article t’a rappelé à quel point tu es stressé par tes travaux ? Va voir notre insta pour te détendre !

Écrit par Maxine G.

Qu'en as-tu pensé ?

​5 décos que tu peux réaliser avec de la récup pour ton kot

Salade de tomates à l'orientale