in ,

Top 10 des pires voisins pendant le confinement

En cette période sombre (ou pas) pour l’humanité, on connaît mieux le catalogue Netflix que nos parents. Mais s’il y a bien une chose qui nous accompagne dans notre solitude lancinante, pour le meilleur et pour le pire, ce sont les voisins. Cette espèce rare et parfois difficilement perceptible semble désormais reprendre ses droits et est aujourd’hui au centre de notre éco-système. Parfois pour notre plus grand malheur. On a décidé de vous parler des pires voisins pendant le confinement, ceux à qui tu souhaites la gastro.

1/ Ceux qui baisent, tout le temps

Ravis de te rappeler toutes les demi-heures ta vie de célibataire pathétique, tes voisins arrêtent pas de s’envoyer en l’air, bruyamment. Tu sais désormais tout des prouesses sexuelles de Bernard, ton sympathique voisin de 57 ans.

Seul moyen de faire cesser le bruit ? Mettre des chansons paillardes à fond et prier pour qu’ils comprennent le sous-entendu.

Mais pas toujours facile pour toi de te palucher après avec du Francky Vincent qui tourne dans tout le studio.

2/ Ceux qui bricolent

Bizarrement, tes voisins n’ont jamais utilisé nos super conseils pour réaménager leur appart avant le confinement. Maintenant, tu te réveilles tous les matins au doux son de la perceuse électrique qui essaie de creuser un trou béant dans ton mur, quand ce n’est pas l’odeur de la peinture qui vient t’asphyxier.

Il y a pas à dire, partager des expériences avec ses voisins c’est trop cool

3/ Ceux qui ont des gosses

Les pires voisins pendant le confinement, ce sont les enfants. Entre les caprices pour un yaourt et les braillements qui te réveillent à 7h du matin, il y a pas à dire, vive les capotes. Parce-que ce ne sont pas des enfants normaux, non. Il faut que ce soit des mioches au pas suuuper lourd, qui arrives à faire trembler tes murs à gauche, à droite, partout.

En bref, t’as l’impression de mater un Jurassic Park tous les jours, à l’exception que c’est sûrement toi qui va venir les bouffer en premier. Sans mauvais jeu de mot.

 

4/ Ceux qui ont été DJ dans une autre vie

Les gars on dirait qu’ils sont à Ibiza. Dès le matin, ils inondent ton kot avec une vieille musique électro. Tu entends toute la journée leur musique à fond et tu regrettes même parfois tes anciens voisins qui baisaient.

Si tu as de la chance, ces Salvatore Ganacci du confinement ont même été bloqués à plusieurs dans l’appart et continueront l’horreur jusqu’à faire des soirées bruyantes pendant toute la nuit.

5/ Ceux qui sont morts depuis plusieurs jours et qui puent

Personne n’est encore venu chercher les corps. Du coup, tu passes tes journées avec un masque anti-odeur et tu évites un maximum de devoir te moucher ! Résultat, depuis des jours tu ressembles à Dark Vador.

6/ Les animateurs de colo

Presque au même niveau que les gosses. Avec l’arrivée du confinement, ils se sont trouvés une nouvelle passion et prennent très à coeur l’animation du quartier. Alors qu’avant ils hantaient tous les camping de Belgique, ils ont été contraints de rentrer chez eux, à ton plus grand malheur.

Et si aujourd’hui, être solidaire équivaut à rester chez soi au calme, eux ne l’entendent pas de la même oreille ! Ils égayent ta journée à coup de “On lâche rien les gars” ou de “On se fait un apéro Pastis ?”, et tu envisages sérieusement l’usage de la carabine.

Ces Patrick Chirac de la quarantaine font assurément partie des pires voisins pendant le confinement.

7/ Ceux qui parlent forts

Beaucoup trop forts. Parfois tu te réveilles pendant la nuit en sursaut, pensant qu’ils sont dans ta chambre. Même la reconnaissance vocale de ton téléphone commence à les intégrer à la famille.

Tu connais toute leur vie de A à Z et tu as appris beaucoup de choses qui auraient du rester de l’ordre du privé. Une fois le confinement terminé, tu ne regarderas plus jamais ta voisine dans les yeux.

8/ Ceux qui “se lèvent tôt”

Ils viennent te déranger pendant la nuit parce-que tu fais trop de bruits et qu’ils doivent se lever tôt le lendemain. Pourtant tu sais très bien qu’ils vont rien faire de leur journée, et qu’ils risquent d’avoir des escarres aux fesses à force de mater la télévision.

Il y a pas à dire, être un con est un fait constant, même pendant le confinement.

9 / Ceux qui font tout le temps du sport

Non seulement, ils te rappellent chaque jour à quel point ton corps de lâche est ridicule, mais en plus ils font un boucan pas possible. Entre les séances de corde à sauter, et les entraînement crossfit où ils hurlent “Il y a pas de fatigue qui soit”, tu ne t’es jamais senti.e aussi proche de tes voisins.

Les sportifs, vous faites vraiment partie des pires voisins pendant le confinement. Vraiment, vraiment.

10/ Ceux qui cuisinent non-stop

Un jour c’est raclette, le suivant c’est ail au four, et ainsi de suite pendant tout le confinement. Tes voisins arrêtent pas de cuisiner, et même tes draps sentent le couscous. Tu as beau remplir ton kot de diffuseur d’ambiance, tu arrives quand même à deviner TOUS les ingrédients qu’ils utilisent pour leurs plats.

Tu crains vraiment le jour du Surströmming.

Et toi, t’es quoi comme genre de voisins ?

Si tu as envie de lire plus d’articles décontractés, tu peux tous les découvrir dans notre rubrique de Détente Étudiante.

Écrit par Suzy W.

Journaliste stagiaire chez Kotplanet. Fervente défenseuse de l'humour dans ce monde de brutes, j'adore les pâtes bien cuites et les chiens.

Qu'en as-tu pensé ?

Zes excuses om niet alle zomerfeestjes mee te pakken

Salade de tomates à l'orientale