in ,

Le slow travel pour les étudiants, c’est quoi ?

silhouette trois personnes slow travel

Vous en avez sûrement déjà entendu parler. Au cours d’une discussion, sur les réseaux ou tout simplement via les influenceurs que nous suivons, le slow travel séduit de plus en plus de monde. Ce dernier propose aujourd’hui un retour aux sources en appréciant pleinement une destination, en privilégiant qualité à quantité. Mais en plus de découvrir un nouveau de voyager, le slow travel offre aux étudiants l’occasion de savourer la vie sous une autre forme

On vous en dit plus ! 

1/ Voyager comme on bosse, ça suffit 

Selon une étude menée par l’Ipsos (entreprise de sondage française) en 2011, près de 77% des européens souhaitaient réduire leur rythme de vie. À l’ère d’une technologie toujours plus rapide, prendre le temps de profiter de l’instant présent devient parfois un véritable challenge

Comme on enchaîne cours ou examens, notre façon de voyager est doucement devenue le reflet de notre vie étudiante ou professionnelle : frénétique, dans laquelle on privilégie facilement quantité à qualité. 

Comme un gigantesque parc d’attractions, on enchaîne les destinations pour tenter d’en voir un maximum pendant nos vacances. À la hâte, parfois sans même vraiment observer, on engloutit sites touristiques et photos Instagram au détriment du vrai plaisir de découvrir de nouvelles choses

Il est d’ailleurs très paradoxal de constater que nous prenons de plus en plus de photos souvenirs de nos voyages, alors qu’en même temps nous ne nous imprégnons de moins en moins de ces derniers. 

Avoue, tu deviens un vrai influenceur quand tu pars en vacances avec tes potes !

C’est pour lutter contre cette “disneylandisation” du voyage qu’est né le concept du slow travel. Et notamment pour les étudiants qui s’y intéressent de plus en plus. 

2/ Le courant du slow 

Profitons-nous réellement de nos “aujourd’hui” ? Il semblerait que la majorité des européens aient l’impression de vivre au quotidien sous le stress et l’urgence, et souhaitent ralentir leur mode de vie. Les étudiants enchaînent leur année entre cours et examens à répétition, et on ne prend parfois pas le temps de profiter de la vie estudiantine. 

À cette volonté de “mieux-être” s’oppose cependant l’habitude tenace d’en vouloir toujours plus

Prouesse ultime de notre société de consommation, tout notre mode de vie est aujourd’hui à l’effigie de cette dernière. Le maître-mot de notre quotidien désormais ? Consommer

Comme un affamé dans un fast food, nous engloutissons toujours plus vite les aspects de notre vie. Désormais, les moments “simples” de l’ordinaire ne suffisent plus à nous rassasier. 

Pour compenser cette faim sans fin, nous cherchons par tous les moyens à vivre plus d’expériences, quitte à parfois oublier d’en profiter réellement. 

Désormais, vivre se définit plus par le fait de réaliser toutes les possibilité de la vie, plutôt que de profiter pleinement de l’instant présent. 

En réponse à cette accélération globale, le mouvement slow est très vite apparu dans les années 80. En 1986, Carlo Petrini, journaliste gastronomique, lance en Italie le Slow Food, en opposition au “fast-food”. 

Le concept est très vite décliné et s’étend désormais à tous les domaines : slow management, slow cosmétiques, slow school, slow city, slow sexe,… Tout y passe, dont le slow travel pour les étudiants. 

Le Slow Life vous invite à ralentir en douceur, afin d’apprécier pleinement les petits moments que la vie offre. 

Encore timide à l’époque, il s’affirme peu à peu et est aujourd’hui un mode de vie à part entière. Le slow travel pour les étudiants est de plus en plus répandu. 

3/ Une véritable opportunité pour les étudiants

Le slow travel pour les étudiants, c’est aujourd’hui une véritable opportunité ! En effet, le slow travel a pour principale figure de proue l’imprégnation du lieu et de ses habitants

En privilégiant des logements chez l’habitant et en cherchant à s’ouvrir aux autres, on prend rapidement part à la vie sociale d’un endroit. De plus, en profitant de ces logements moins chers, on s’immerge totalement d’un un nouveau mode de vie. 

Ce séjour plus authentique, hors des sentiers battus, permet de vivre une expérience plus vraie que jamais. 

Vivre comme les locaux revient souvent à ne pas anticiper, à accepter les imprévus et l’improvisation. Cette souplesse d’esprit et de mode de vie apporte énormément aux étudiants, qui apprennent à se débrouiller

Gérer son argent, devenir autonome permet d’accéder à une forme de liberté bien plus forte que lors d’un voyage formaté “avion, hôtel, visites guidées”. 

De plus, de nombreuses solutions sont mises en place pour que l’étudiant minimise au maximum ses coûts, moyennant support bénévole à des actions. 

Le slow travel, c’est aujourd’hui l’opportunité de voyager autrement. Loin de cette volonté de découvrir toujours plus, le concept s’inscrit dans une philosophie de vie qui profite de l’instant présent. Le slow travel est également pour les étudiants un moyen de voyager à prix moindre, et de profiter d’une expérience plus authentique que jamais. 

Le slow travel, c’est profiter du luxe de prendre son temps. Et ça, les étudiants en ont bien besoin ! 

Tu peux retrouver tous nos sujets étudiants dans notre rubrique de Dossiers.

Et n’oublie pas de t’abonner à notre Instagram et à notre Facebook

Qu'en as-tu pensé ?

4 points
Like Dislike

Écrit par Suzy W.

Journaliste stagiaire chez Kotplanet. Fervente défenseuse de l'humour dans ce monde de brutes, j'adore les pâtes bien cuites et les chiens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chargement…

0
chiot endormi bras preuves chien enfant

Top 6 des preuves que ton chien c’est ton enfant

main coeur couple pires cadeaux

Top 10 des pires cadeaux de couple