Le point sur les différents moyens de contraception

Du côté des femmes, à l’instar des hommes, nous avons le choix entre différents moyens de contraception, et quelle que soit votre sexualité, on ne répétera jamais assez l’importance de bien se protéger !

Entre la pilule, le préservatif masculin ou féminin, l’implant contraceptif et bien d’autres, l’important est de choisir une contraception qui vous convient, mais face à l’étendue des solutions, il est parfois compliqué de faire son choix.

Ensemble, revenons sur les moyens de contraception qui existent.

Quels sont les différents modes de contraception ?

En matière de contraception, on retrouve ce que l’on appelle la contraception mécanique (préservatif féminin et masculin, diaphragme) ou la contraception hormonale (pilule, stérilet, implant, etc.), généralement jugée comme étant moins « contraignante ».

Vous êtes totalement libre de choisir la contraception qui vous convient le mieux. Ne laissez pas forcément votre médecin vous prescrire machinalement la pilule. Et surtout, discutez-en en couple, l’amour se fait à 2 et la contraception ne doit pas reposer uniquement sur la femme.

Quelle contraception choisir ?

Une contraception qui vous convient et qui est bonne pour vous, ne sera pas forcément idéale pour une autre, bien au contraire.

Il est donc conseillé de prendre le temps de bien s’informer, voire de tester ce qui existe. Prévoir un rendez-vous avec votre médecin ou gynécologue, peut également vous éclairer sur votre choix.

* Le préservatif masculin : le moyen de contraception le plus connu, le plus facile et le plus rapide à utiliser, il est porté par l’homme durant le rapport.

* Le stérilet : choisi par beaucoup de femmes, le stérilet présente l’avantage d’une durée d’action très longue (entre 3 et 10 ans). On rapporte peu de grossesses survenues sous contraception au stérilet, et vous n’avez plus à craindre les oublis de pilules.

* L’implant contraceptif : le médecin le pose généralement dans le creux de votre bras, sous la peau. Pour une période de 3 ans, l’implant libère un progestatif reconnu pour être fiable. Retirable à tous moments, sur votre demande, il entraîne quelques fois l’arrêt de vos règles.

* Le patch contraceptif : c’est une méthode contraceptive peu connue, pourtant elle peut s’avérer pratique. On appose un patch sur la peau, pour une durée de 3 semaines, en guise de contraception !

* La pilule contraceptive : on en retrouve une grande variété, des pilules progestatives aux pilules à base d’œstrogènes, elle doit être prescrite en fonction de la personne. Apportant une contraception fiable, elle demande toutefois d’éviter les oublis.

* L’anneau contraceptif : on l’insère au fond du vagin en début de cycle. Ce dernier permet une contraception fiable, mais demande toutefois d’être à l’aise avec son corps pour l’insérer, une fois que c’est fait, vous ne ressentez pas de gêne.

* Le préservatif féminin : certes il est moins connu que le préservatif masculin, mais il demeure un moyen de contraception efficace.

* La pilule du lendemain : attention, la pilule du lendemain ne doit pas être utilisée comme un moyen de contraception classique car elle peut provoquer des effets secondaires chez certaines femmes. Elle est juste là pour vous éviter une grossesse non-désirée en cas d’un rapport sexuel non protégé ou d’un oubli de votre pilule. Elle permet de bloquer l’ovulation en urgence. Son efficacité est estimée jusqu’à 72 heures maximum après le rapport à risque.

vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.