in ,

Pourquoi beaucoup d’étudiants ne sont pas en couple ?

Tu es âgé entre 18 et 25 ans et dans cette période estudiantine, tu as l’occasion de rencontrer beaucoup de nouvelles têtes. Pourtant tu n’as pas encore trouver l’âme-sœur… Ce n’est évidemment pas une condition sine qua non de réussite sociale. Arrêtons avec les clichés mais si tu hésitais à sauter le pas, voici quelques raisons qui te freinent mais qui n’ont peut-être pas lieu d’être. 

1/ Pas le temps

Avec les travaux de groupe, les TP, les cours magistraux ainsi que les longues heures en bibli, tu n’as pas vu le quadrimestre passé… On est quasiment au blocus et malgré tes grosses soirées enflammées, il est difficile de trouver le temps pour quelqu’un. Prends d’abord du temps pour toi et puis tu penseras à le donner à quelqu’un. Après…. Partager du temps à deux, c’est sympa ! Essaie un peu !

2/ Peur de s’investir

Tu te dis que tu es encore jeune et que tu as peur qu’on te demande en mariage après 2 mois de relation. Oh, calme ! Être en couple ne veut pas dire que tu vas faire des gosses tout de suite et que tu ne sortiras plus jamais de ta life. Oui, s’investir dans une relation cela prend du temps et de l’énergie mais si tu trouves une personne avec qui tu t’entends vraiment bien, ça vaut le coup d’essayer. Au contraire, si tu décides de t’investir à 100% dans tes études et dans ton job étudiant, on comprend ! Mais ne fais pas perdre le temps de la personne devant toi.

3/ Pas d’intimité au kot

Tu voudrais un ou une copin.e mais vivre à 8 ou 16 dans un kot communautaire ne rend pas la chose facile. Souvent les murs sont fins comme du papier. Le jour où tu as décidé de te faire une soirée romantique avec ton nouveau coup de cœur, tes colocs reviennent bourrer du marché de Noël et dans le tas : ton voisin avec qui il s’est déjà passé des choses. Ambiance assurée !

4/ Envie de profiter en soirée

Tu es un adepte des sorties en cercle ou même en boite. Tu t’imagines que finir en couple rime avec « interdit de sortie jusqu’à nouvel ordre ». Là tu fais erreur, tu peux très bien sortir en cercle avec ton/ta chéri.e et danser toute la night à deux sur un rythme endiablé ! Finir au snack autour d’un vieux durum gentiment partagé et hop on rentre à deux en sécurité pour un petit câlin avant de se coucher.

5/ Tu n’as pas d’endroit où l’accueillir

Là, je m’adresse aux « non-kotteurs », ramener un gars ou une nana chez tes parents ? Never ! Il vrai que cela reste délicat de faire les présentations au petit déjeuner…. La solution ? Trouve toi un kotteur ! C’est le bon plan, tu découvriras les joies de la coloc ainsi que la possibilité de ne pas avoir les parents sur le dos. Et au pire, tu tombes sur quelqu’un comme toi, un SKT (sans kot fixe) et alors ?! Voyez-vous en cachette et si ça devient sérieux, on verra pour ce qui est des présentations.

On rappelle que rien ne presse ! Comme on dit : « mieux vaut être seul que mal accompagné ». Ta vie d’étudiant peut être bien se passer avec ou sans quelqu’un pour t’accompagner. Que tu veuilles trouver ta moitié ou non, tant que respect il y a, tout va !

Qu'en as-tu pensé ?

0 points
Like Dislike

Écrit par Lydia V.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chargement…

0

Quel est le meilleur endroit pour étudier pendant le blocus ?

Top 5 des films de Noël à regarder entre colocs