in ,

5 choses à faire pour être en forme pendant le blocus

@Pexels - John Diez

Le blocus, quand on commence des études supérieures, peut paraître être une chose insurmontable : on avale des quantités de matière incroyables, on bosse 8 heures par jour, on reste enfermé chez soi sans voir plus personne, … Or, quand on avance dans les années, on se rend bien compte qu’un blocus, c’est bien plus que ça. Je vais donc te donner quelques conseils pour vivre et appréhender ton blocus au mieux

1/ Respecter ses heures de sommeil 

Ce conseil pourrait paraître un peu bateau mais le sommeil n’apporte que de bonnes choses pour une période d’étude intense. D’un côté, dormir une bonne nuit de sommeil permet d’attaquer une nouvelle journée plus facilement et de ne pas piquer du nez déjà à partir de 11h. D’un autre côté, le sommeil et l’étude sont très liés. En effet, le cerveau continue de fonctionner durant la nuit et « nettoie » les nouvelles informations qu’il a reçues dans la journée. Cela permet de stocker les informations considérées comme importantes mais également que ton cerveau fonctionne plus vite.

Tu souffres parfois d’insomnie ? Kotplanet t’explique comment retrouver un sommeil normal.

2/ Respecter un horaire de blocus en accord avec nos capacités 

Ton horaire de blocus ne doit pas ressembler à un tableau parfait d’heures merveilleusement rempli et qui doit être suivi à la lettre ; peut-être qu’un étudiant travaillera 8 heures et qu’un autre en travaillera 5 qui lui seront suffisantes. En fait, l’important, c’est de respecter ce que notre corps nous dit. Si peu d’heures te suffisent pour bien réussir tes examens, alors tu auras fait ton job sans travailler comme un fou.  

3/ Boire beaucoup d’eau 

Boire de l’eau, en général, est quelque chose d’extrêmement important. Mais, en blocus, ça l’est encore plus. S’hydrater permet d’être beaucoup moins distrait mais également de mémoriser plus facilement. Aussi, si une nuit du blocus n’a pas été des plus réparatrices, et cela peut arriver, l’eau permet de couper ce sentiment de fatigue que l’on pourrait ressentir. Boire de l’eau, donc, ne peut être que positif et on peut détourner ça de plusieurs façons si juste boire de l’eau est difficile : fais-toi des thés (maximum 3 tasses par jour), ajoute des sirops, …  

L’eau a de réels bienfaits sur ta vie d’étudiant.e, promis ! 

4/ Ne pas s’enfermer dans le travail et discuter avec notre famille et/ou nos cokotteurs 

Une journée de blocus, ce n’est pas non plus une journée d’études intenses durant laquelle on se coupe du monde. Il est important de pouvoir se détacher de nos cours et de penser à autre chose, de parler d’autre chose et de surtout, de faire tout ça en discutant avec d’autres personnes. En fait, au lieu de regarder Netflix, prend du temps pour discuter avec ta famille si elle est présente durant ta période de blocus ou avec tes cokotteurs si vous étudiez ensemble. 

Si tu sens que tu es vraiment pas bien, check notre dossier sur le burn-out étudiant.

5/ Prendre du temps pour soi

Finalement, et c’est le plus important je pense, prend du temps pour toi ! Va courir, va te promener ou regarde un bon film ! Prendre soin de soi est quelque chose de crucial quand on débute un blocus et qu’ensuite, une session d’examens arrive. C’est vraiment important de pouvoir prendre du recul, de laisser du temps à notre cerveau, de laisser notre corps exprimer ses besoins et surtout, de nous écouter et dire stop si cela est nécessaire.

Retrouve-nous sur instagram pour encore plus de contenus !

Écrit par Margaux L.

Qu'en as-tu pensé ?

Hoe vind je een vakantiejob ?

Salade de tomates à l'orientale