in ,

Comment bien choisir son ordinateur portable pour étudiant

@Pexels - Fauxels

La vie d’étudiant, ce sont les sorties, les rencontres mais aussi… les cours. Pour t’accompagner au quotidien, rien de mieux que ton fidèle ordinateur portable qui partagera avec toi tes moments de détente devant une série mais aussi les (nombreuses) prises de tête sur ces travaux qu’on a tous/toutes redoutés.

1/ Tant de possibilités… Lequel choisir ? 

La première étape dans ton choix, c’est de définir ce que vous allez faire de ton ordinateur : travailler, jouer, regarder des séries ? Ce ne sont pas les possibilités qui manquent. Il faut tout de même tenir compte du fait que chaque solution possède ses propres inconvénients.

  • Abordables et efficaces, les chromebooks sont une excellente solution si tu te limites à de la bureautique et à la consommation de contenu multimédia. Ils se démarquent par leur format compact et leur endurance élevée.
  • Si tu mises sur de la polyvalence en envisageant, par exemple, du jeu léger,  les ordinateurs portables classiques sont une bonne solution. Ils misent sur l’équilibre avec des performances décentes, un format adapté et une endurance correcte. Ils sont généralement plus coûteux qu’un chromebook.
  • Les amateurs de jeux vidéo peuvent, eux, se tourner vers les portables gamers. Ces monstres de puissance sont difficiles à prendre en défaut mais s’inclinent lorsqu’on s’attarde sur leur gabarit ou leur endurance.

Notre conseil : évite les ordinateurs gaming à cause de leur manque de mobilité et d’endurance.

2/ D’un amphi à l’autre, de votre appartement à la maison 

Qui dit ordinateur portable, veut dire qu’il doit être facile à emporter. Pour cela, on s’attarde sur trois éléments :

  • Pour pouvoir le glisser facilement dans ton sac, il faut veiller à ce que son gabarit soit le plus optimisé possible. Il suffit de regarder l’épaisseur des bordures de l’écran pour savoir si c’est le cas : plus elles sont fines, mieux c’est.
  • La compacité, c’est bien, mais il faut aussi que votre ordinateur ne soit pas une brique. On te conseille donc de miser sur un poids se situant entre 1 et 2 kg, voire 3 si tu choisis un modèle de 17 pouces.
  • Une bonne mobilité, c’est aussi de pouvoir utiliser son ordinateur une journée entière sans devoir le recharger, en particulier lorsqu’on est étudiant et que les prises se font rares. L’idéal est une autonomie située aux alentours de 10 heures. Les gamers et portables 17 pouces sont les moins efficaces avec des valeurs situées entre 6 et 7 heures.

Notre conseil : un ultraportable (moins de 15 pouces) coche toutes ces cases sans aucun problème.

3/ Un bel écran pour en prendre plein la vue

En tant qu’étudiant, il faut trouver le compromis entre une belle dalle et une diagonale d’écran restant suffisamment pratique au quotidien. Quoiqu’il arrive, nous te conseillons de choisir un ordinateur proposant une résolution Full HD avec une luminosité maximale et un contraste les plus élevés possible pour que tu puisses l’utiliser en extérieur.

  • En-dessous de 15 pouces, on parle d’ultraportables. Ils sont une excellente solution pour profiter d’un ordinateur compact mais performant et endurant. C’est d’ailleurs sur ce créneau qu’on trouve la majorité des chromebooks.
  • Les 15 pouces ont été pendant plusieurs années les modèles les plus répandus. Ils misent sur la polyvalence entre une dalle spacieuse et un gabarit relativement compact.

Notre conseil : évite au maximum les modèles de plus de 15 pouces à cause de leur format volumineux, pour un gain en confort minime.

4/ Le confort avant tout

Une journée de cours représente généralement plusieurs heures devant ton ordinateur. Il faut donc t’assurer de profiter d’un confort suffisant pour que ces moments ne tournent pas à la torture. Pour ce faire, on s’attarde sur deux éléments essentiels :

  • Pour le clavier, on cherche des touches de bonnes qualités dont la profondeur est suffisante pour la frappe et la taille assez spacieuse pour minimiser les fautes de frappe. Un rétroéclairage intégré est un bon atout pour les couche-tard.
  • Le touchpad est le second élément à prendre en compte. Il doit être précis et réactif tout en disposant de suffisamment d’espace pour être agréable. Il peut bien sûr être remplacé par une souris externe en cas de besoin.

5/ De la puissance à tous les étages

Quand on prend des notes, on a pas le temps d’attendre que son ordinateur daigne charger l’un ou l’autre programme. En ce sens, il faut veiller à ce que les organes internes soient suffisamment costauds pour endurer toutes tes tâches. Ils se composent de deux éléments centraux et d’un stockage.

  • Le processeur est l’élément qui gère vos tâches. Plus il est puissant, plus il sera aisé pour votre portable de gérer les tâches lourdes. En entrée de gamme, il faut se limiter à de la bureautique basique et du multimédia  (Ryzen 3, Core i3). Le milieu de gamme vise la polyvalence (Ryzen 5, Core i5) et le haut de gamme est idéal pour les créatifs ou le jeu vidéo (Ryzen 7 et 9, i7 et i9).
  • La mémoire RAM se charge du multitâche et veille à ce que les transitions entre tes divers programmes se fassent sans le moindre accroc. Du coup, plus il y en a, mieux c’est ! Actuellement, on considère qu’une quantité de 8 Go est suffisante pour la majorité des usages.
  • Le stockage peut se baser sur trois technologies : l’eMMC (intégré directement à l’ordinateur), le HDD et le SSD. Les deux premiers sont aussi véloces l’un que l’autre et le SSD est le champion de la catégorie. Il est d’ailleurs la meilleure solution grâce à sa rapidité d’exécution et sa résistance aux dégradations.

NB : les chromebooks font exception à la règle car leur fonctionnement nécessite moins de puissance. Si vous optez pour ce type de portable, un Core i3 fait office de milieu de gamme.

Notre conseil : avec un budget correct, on peut facilement trouver un ordinateur doté d’un processeur milieu de gamme, de 8 Go de RAM et d’un stockage SSD.

La sélection de la team Kotplanet

Qu'en as-tu pensé ?

2 Points
Like Dislike

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

unsplash - edo-nugroho-charlie chaplin - Ces vieux films qui valent la peine d'être vus

Ces vieux films qui valent la peine d’être vus

Les Aktus de la semaine – S31