in ,

Comment comprendre qu’on a fait le mauvais choix d’études ?

@Pexels - Andrea Piacquadio

Une grande majorité des étudiants y passent, même ceux qui ont un avenir tout tracé : ce moment où tu te dis “et si j’étais complètement à côté de la plaque ?” On se demande alors si on est en train de perdre son temps à faire des études qui ne nous serviront pas ou si on est vraiment heureux.se d’avoir fait ce choix – si important – d’études. Mais alors comment en être certain.e ? Car se rendre compte que nous ne sommes pas sur le “bon” chemin n’est clairement pas évident. Ça peut même être un choc pour certain.es. Voici quelques conseils pour t’aider à comprendre au mieux ton choix d’études. 

1/ Prendre du recul

Le premier bon réflexe à avoir est de se réserver tout de suite un petit moment de réflexion, seul.e, en prenant un peu de recul sur la situation. Il faut essayer de trouver pourquoi tu te poses ces questions, pourquoi cela t’inquiète et pourquoi maintenant. C’est une étape importante qui peut tout de suite te rassurer. Parfois se retrouver seul est très utile, et c’est valable pour plein d’autres situations. N’hésite donc pas à faire ce petit pas de côté tout en gardant le cap. Ça permet aussi de ne pas s’alarmer trop vite et de ne pas prendre une décision dans la précipitation.  

2/ Se poser les bonnes questions

Cette prise de recul est l’occasion de faire le point. En réalité, se demander si on a réellement fait le bon choix d’études ne peut être que bénéfique. Ça montre simplement que tu penses à ton avenir de la meilleure des manières et que tu ne te mets pas de barrières. Pourtant, ça reste difficile d’en tirer des bonnes conclusions, et c’est pour ça qu’il y a des questions importantes à se poser. Par exemple : 

  • Est-ce que j’aime ce que j’apprends ? 
  • Est-ce que je sens que ça va me servir ? 
  • Est-ce que ça va me permettre d’atteindre un objectif professionnel ?
  • Est-ce que les débouchés me plaisent ? 

Garde à l’esprit que cette situation peut aussi venir d’une raison bien précise. Et si tu l’a décelée, libre à toi de te demander si cette raison vaut vraiment la peine de te poser toutes ces questions.

Pour pousser encore plus loin, lit l’article sur les questions à se poser avant d’abandonner les études.

3/ Ne pas se focaliser sur l’échec

Bien souvent, ce questionnement arrive suite à un ou plusieurs échecs lors d’un travail ou d’une session d’examen. Il arrive que la peur de cet échec prenne vite le dessus. Dans ce cas, pas d’inquiétude : ce n’est pas parce qu’on rate que ça relève de l’impossible. Certains cours sont plus exigeants ou plus barbants que d’autres, mais restent indispensables pour le diplôme. Tant que tu gardes l’envie d’avancer, tu ne pourras que progresser et finir par réussir. N’oublie pas : les chemins les plus longs peuvent s’avérer être les meilleurs. 

Regarde ces conseils pour relativiser sur un échec scolaire !

4/ Faire le bilan 

Un autre moyen de s’y retrouver est de tirer tout le positif et le négatif de tes études. Fais-en même une liste, sur papier ou dans ta tête si ça peut t’aider. Décortique ton quotidien en tant qu’étudiant et note tout ce qui te plaît et tout ce qui te plaît moins. Prends en compte un maximum de moments de vie, d’avantages, d’inconvénients, de cours, de sorties, etc. Tu devrais même y mettre des éléments qui sont extérieurs à tes études, car ça peut avoir un lien et peser dans la balance. À la fin de ce “listing” tu sauras certainement y voir plus clair et te rendre compte des raisons de ton questionnement. Tu pourrais même peut-être régler ton problème plus vite que tu ne le pensais. Et puis on te l’aura certainement déjà dit : essaie de te focaliser sur le positif, c’est bon pour le moral.

5/ En parler autour de soi 

L’une des meilleures choses que tu puisses faire, c’est en parler à tes proches. Une tâche à ne pas sous-estimer car le sujet peut être difficile à aborder. Pour commencer, choisis une personne de confiance à qui tu pourrais te livrer. On a tous un.e pote ou un membre de la famille à qui on peut tout dire. Par la suite, que ce soit avant ou après avoir pris une décision sur tes études, tu peux en parler à tes parents, tes amis, ta famille,… Ils ont un œil extérieur sur toi et peuvent être de bons conseils grâce à ça. Ce qu’ils en pensent est important, tout est simplement une question de sincérité. Tu verras, l’enfer, c’est pas toujours les autres !

N’hésite pas à aller checker le TikTok de Kotplanet !

Écrit par Robin R

Qu'en as-tu pensé ?

-1 Points
Upvote Downvote

Zes excuses om niet alle zomerfeestjes mee te pakken

Salade de tomates à l'orientale