La grasse matinée : allié n°1 de l’étudiant

Fini le temps où l’on te taxait de flemmard.e parce que tu prenais le temps de te prélasser longuement au lit le matin. Plus besoin de culpabiliser, la grasse matinée est loin d’être inutile et peu même s’avérer indispensable à ta vie. Rares sont ces petits moments de bonheur que l’on ressent lorsque l’on ne doit pas programmer de réveil pour le lendemain. Et pourtant, la grasse matinée est probablement ta meilleure partenaire d’études.

1/ C’est bon pour ton moral et ton sommeil

On a tous déjà ressenti ce moment frustrant lorsque l’on va se coucher, qu’on programme son réveil et qu’il affiche “sonne dans 4h et 35 minutes” voir parfois moins… On sait pertinemment qu’on ne va pas bien dormir au vu du manque d’heures de sommeil qui nous attends et le lendemain sera un vrai supplice pour se lever. Alors quel meilleur moment que de ne pas programmer de réveil du tout et de profiter d’une grasse matinée sans privation de sommeil ? Faire la grâce mat’ permet en plus de récupérer le déficit de sommeil accumulé au fil des jours. C’est très important pour un corps en pleine forme de dormir suffisamment et puis… c’est bon pour le moral aussi, tu auras plus tendance à être de bonne humeur en ayant bien dormis que l’inverses. Octroie donc toi une voir deux journées pour faire la grasse mat’ dans ta semaine.

De préférence, le week-end, l’idée n’est pas de justifier tes retards ou absences à l’école avec ça, car l’excuse aurait du mal à passer. Si tu souhaites néanmoins trouver une bonne défense tu peux t’inspirer de notre vidéo ci-dessous et lire l’article complet ici, c’est cadeau.

2/ Une aide précieuse pour le cerveau

Comme nous te l’avions précisé dans cet article, la mémoire continue de travailler lorsque nous dormons. Les personnes qui se réveillent tôt ou qui n’ont en tout cas pas leurs heures de sommeil suffisantes auront plus de mal à mémoriser ce qu’ils ont appris la veille. Il est souvent conseillé aux étudiants de dormir la veille d’un examen et ce n’est pas pour rien. Quand tu dors, ton cerveau va avoir tendance à trier les informations utiles et celles qui sont inutiles. Les 18 pages de droits constitutionnels que tu auras étudiés le soir même se classeront plus facilement dans la case à retenir si tu as un sommeil efficace.

De plus, la grasse matinée est un booster de créativité. Lorsque que le cerveau est bien reposé, il va être plus disponible et par conséquent, plus performant. C’est surtout dans la phase de réveil que le cerveau serait le plus créatif et te permettra d’avoir les idées claires, il est donc recommandé de traînasser un peu au lit avant de se lever.

3/ C’est scientifiquement prouvé

C’est une étude coréenne qui a mis en évidence ce constat. Selon cette dernière, faire la grasse matinée permettrait de réduire l’hypertension artérielle qui est un des facteurs primordiale de l’apparition des accidents vasculaires cérébraux (AVC). L’étude a été menée auprès de plus de 2.700 personnes et aurai permis de mettre en évidence que ceux qui ont dormi plus longtemps auraient vu leur risque d’AVC diminuer de 39%. Par conséquent, jouer la marmotte le matin serait bon pour le cerveau.

Une autre étude, suédoise cette fois, a permis de montrer que dormir plus longtemps était bénéfique pour la longévité. En effet, après avoir suivi durant 13 ans pas moins de 43.880 personnes, ils ont établi que les personnes faisant la grasse matinée le week-end permettait de rééquilibrer avec les heures de sommeil perdues durant la semaine. Par conséquent les personnes qui dormaient peu durant la semaine, mais plus longtemps durant le week-end avait le même taux de longévité que ceux qui dormaient plus longtemps tous les jours. Bien que le large panel de cette étude ainsi que son étendue dans le temps permettent de donner plus de crédit à celle-ci, elle est néanmoins contredite par d’autres scientifique affirmant que les heures de sommeil perdues étaient définitives et donc non rattrapables.

Attention néanmoins de ne pas tomber dans le piège inverse, car dormir trop longtemps peut nuire à ta santé. Il faut donc trouver le juste-milieu. Les troubles du sommeil sont courants chez les étudiants. Si tu ressens régulièrement des difficultés à ce niveau-là, n’hésite pas à suivre nos conseils pour bien dormir quand on est étudiant.

Vous pourriez aussi aimer