Comment éviter la crise d’angoisse avant un examen

Ahhh les examens. Notre vie en est jonchée, on passe d'abord le brevet, puis le bac, pour finir par des partiels, soutenance de mémoire, de thèse..

43

Ahhh les examens. Notre vie en est jonchée, on passe d’abord le brevet, puis le bac, pour finir par des partiels, soutenance de mémoire, de thèse… Tu le sais si t’es déjà passé par là, stresser avant un examen est un passage obligé, et puis une fois que c’est passé, on se dit que finalement, c’était pas si compliqué. Mais il est parfois difficile de relativiser lorsqu’on pense aux enjeux, aux conséquences, et à ce qu’on voudrait accomplir. Voici donc quelques conseils pour te vider la tête avant le jour-J !

Tout doux sur les révisions

Je ne te l’apprends certainement pas, un examen ne se prépare pas la veille. Eh oui, je suis désolée de casser l’ambiance, mais grandir c’est aussi assumer ses responsabilités, et se mettre à réviser quelques semaines avant un examen, en suivant un programme clair et précis en fait partie. Si tu t’es organisé intelligemment, dans ce cas tu pourras certainement te permettre de ne pas trop réviser la veille de ton examen. Revois chaque matière tranquillement, mais ne te force pas à apprendre de nouvelles choses à la va-vite si tu ne veux pas t’embrouiller l’esprit. Fixe toi une heure limite à laquelle tu arrêteras de réviser, idéalement autour de 15-16h pour avoir le temps de décompresser.

Sois préparé

Le fait est que tu te réveilleras sûrement la boule au ventre le jour-J. Le stress peut parfois nous ralentir et/ou nous faire oublier des choses essentielles, donc il vaut mieux être prévoyant. Assure-toi que ta convocation aux épreuves, ta carte d’identité et/ou d’étudiant sont dans ton sac, prévois des feuilles, et toutes autres fournitures dont tu auras besoin (en double, au cas où; comme deux stylos bleus, deux correcteurs, etc.). Tu peux même choisir ta tenue en avance, en prenant soin de choisir quelque chose de confortable, de chaud si tu passes ton examen en hiver et que ton Université ne s’embête pas à chauffer les amphis (Ah, la vie étudiante…), etc. Et si ton examen a lieu dans un endroit que tu ne connais pas (que ce soit un bâtiment, campus, amphi, salle) n’hésite pas à aller repérer le lieu en question ou à demander des infos à tes amis pour être sûr de ne pas paniquer le matin de l’épreuve si tu ne sais pas où l’examen a lieu. L’idée, c’est de réduire tous les facteurs stress pour pouvoir composer dans les meilleures conditions possibles !

On se détend

La suite logique aux deux points précédents, c’est la détente. Lorsqu’on prépare un examen, il est autant important de passer du temps sur ses fiches que de se donner le droit de décompresser. C’est surtout vrai la veille du Jour-J. Laisse ton cerveau se reposer, pour être frais et dispo pour ton examen. Prends une bonne douche chaude ou un bain, mange un repas consistant, riche en fibres et vitamines, occupe ta soirée avec quelque chose qui ne requiert pas une concentration extrême (comme en regardant un film ou la télé par exemple) et surtout, surtout, ON SE COUCHE TÔT ! Décompresse et relativise en te disant que tu as suffisamment révisé, et qu’il n’y a pas de raison pour que tu n’y arrives pas. Tu pourrais te tirer une balle dans le pied en te mettant la pression inutilement, alors on respire un bon coup, ça va aller !

 

Source :

https://giphy.com/ 

vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.