in , ,

J’ai discuté avec mon coloc : les poils

Lors d’un souper commu bien animé, le débat est lancé : pour ou contre les poils ? J’en ai discuté avec mes colocs et le débat n’est pas seulement d’enjeu sociétal, mais aussi physiologique et financier. En effet, les normes de beauté actuelles représentent des femmes aux jambes lisses sans un poil qui dépasse et des hommes à qui on ne refuse rien en matière de poils (et encore, eux aussi sont concernés par cette injonction !). Le dicton « Il faut souffrir pour être belle ! » concerne aussi les poils malheureusement : l’épilation à la cire, le rasoir, l’épilateur et l’épilation au laser ne sont pas toujours nos meilleurs amis tant au niveau de la douleur que cela nous fait endurer mais aussi de notre portefeuille d’étudiant ! 

1/ Tout le monde a des poils 

Tout d’abord, rétablissons un fait absolu : quelque soit notre genre, nous avons tous des poils ! En effet, si ceux-ci n’ont pas disparus avec l’évolution de l’Homme, c’est parce qu’ils ont une utilité et pas des moindres : ils nous protègent de la chaleur, des rayons du soleil, du froid et des microbes. Ils constituent une barrière naturelle contre des éléments extérieurs parfois nocifs pour notre santé comme les UV qui peuvent nous faire devenir rouges comme des homards en plein été. Ensuite, pourquoi les hommes pourraient se balader avec des poils partout et nous les femmes pas ? On en peut plus des remarques du genre « les poils c’est sale ! », « les poils sur une femme, ce n’est pas gracieux », « les poils ça vous rend moins sexy ! » et j’en passe…. Notre relation à nos poils doit donc définir notre valeur, notre beauté et même notre sex appeal ? Chacun devrait pouvoir se sentir beau avec ou sans poils et sans que personne ne lui dise quoique ce soit : notre corps, notre choix !

2/ Les hommes en souffrent aussi de cette injonction aux poils 

Parce que les hommes aussi souffrent de cette injonction aux poils, il ne faut pas croire que tout est rose pour eux : en effet, ils ne sont pas tous égaux face à la nature et aux poils. Pendant que certains sont poilus comme des singes, certains n’arrivent même pas à avoir trois poils sur le menton et cela ne joue pas toujours à leur avantage. Dans notre société, les poils sont souvent associés à la virilité et les hommes sont les premiers à en souffrir : en effet, certains peuvent se faire recaler parce qu’ils ont trop ou pas assez de poils ! Tout comme pour les femmes, la quantité de poils d’un homme ne définit en aucun cas sa valeur et sa beauté donc force à vous les gars, on vous aime tel que vous êtes !
Pour finir sur une belle note, chacun est libre de faire ce qu’il veut de son corps et si on vous juge sur votre relation avec vos poils, c’est que la personne en face de vous n’a rien compris car derrière votre peau de bébé ou joliment poilue, se trouve une personne libre de ses propres choix et qui s’assume telle qu’elle est ! Vos poils ne définissent en aucun cas votre beauté et votre valeur <3

Envie de répondre à nos sondages, rejoins-nous sur Instagram !

Écrit par Florine D.

Qu'en as-tu pensé ?

​5 décos que tu peux réaliser avec de la récup pour ton kot

Salade de tomates à l'orientale