in ,

Mobilité : changements d’habitudes pour les étudiants étant donné la hausse des prix ?

Chaque étudiant, qui doit se rendre en cours à partir de septembre, opte pour la solution la plus efficace en termes de budget, de rapidité et de confort. Les possibilités sont multiples : le métro, le train, la voiture mais il est également possible de s’y rendre à pied pour les étudiants chanceux étant proches de leur campus. Mais la hausse du prix du carburant vient-elle changer les plans de certains étudiants ? Kotplanet, le média digital dédié aux étudiants, s’est penché sur leurs habitudes et leur nouvelle mobilité pour cette rentrée dans l’enseignement supérieur.

La voiture, quoiqu’il en coûte ?

Yannick, 22 ans, étudiant en troisième année, continuera à prendre la voiture parce qu’il n’y a aucune autre option qui s’offre à lui. Les transports en commun ne desservent pas correctement son campus et les horaires ne sont pas adaptés à ses habitudes : “Si je dois aller en train, je devrais marcher super longtemps pour arriver en cours à l’heure et de chez moi, il n’y a pas beaucoup de trains donc si je le loupe, je manque le cours”. Concernant son budget, Yannick sait qu’il devra faire attention mais la voiture garde toujours certains avantages selon lui : “C’est sûr que mon ‘budget voiture’ va changer cette année, surtout quand tu sais le prix d’un abonnement de bus, ce n’est pas pareil. Mais je me dis qu’au moins, je peux faire ce que je veux, je ne dépends pas d’un horaire et je fais comme j’ai envie. En plus, j’ai un job étudiant donc parfois, je pars de l’université pour y aller directement, c’est plus facile”. Il sait aussi que, si le prix de l’essence continue d’augmenter, il n’aura pas d’autres choix que de s’adapter aux horaires contraignants des transports en commun. Pour Inès, 21 ans, “le rêve serait d’aller en voiture parce que ça serait quand même super chill”. Mais en pratique, cela deviendrait compliqué étant donné son campus situé à Bruxelles et le budget que demande une voiture : “pour l’instant, l’essence, c’est mort, si tu comptes ça et le parking, je deviendrais vite pauvre”.

Les transports communs à tout prix

Certains étudiants se tournent vers les transports en commun tandis que d’autres leur sont fidèles depuis toujours. C’est le cas de Lola (23 ans) qui, malgré son kot à Louvain-la-neuve, a toujours pris le train le vendredi et le dimanche pour faire la liaison entre chez ses parents et son logement étudiant. Pour cette année, Lola n’aura plus de kot étant donné sa période de stage et son envie de voir autre chose. Elle prendra d’autant plus le train pour se déplacer malgré certaines craintes : “Au début, je pensais que ça allait me couter très cher si je voulais faire des allers-retours pour voir mes amis. Mais finalement, l’abonnement de train est encore abordable si tu as moins de 25 ans”. 

La chasse au bon prix

Les transports en commun semblent être la bonne alternative pour se rendre en cours. Faut-il encore choisir le bon. Pour Océane, étudiant de 21 ans, le choix se portera sur le bus grâce à l’abonnement à 1€ que propose la TEC. “D’habitude, j’essayais de marcher au maximum ou de compléter avec des trottinettes car je n’étais pas du tout satisfaite de la TEC à qui je laisse une seconde chance.” Pour elle, tout est une question de prix : “je trouve que le prix d’un trajet peut vite augmenter et j’essaye de toujours prendre le moyen le plus intéressant. Il m’arrive, par exemple, de ne pas avoir choisi un trajet de 30 minutes en train (au prix de 5,50€) au profit d’une trajet en bus moins cher mais qui dure, quant à lui, plus d’une heure”. 

Qu’en pense la communauté Kotplanet sur Instagram ?

Sur 480 étudiants interrogés, 80% se rendent en cours grâce aux transports en commun, 19% s’y rendent en voiture et le pourcent restant va en cours à pied ou à vélo. Pour cette nouvelle année, 120 étudiants parmi les 480 ont dû changer de moyen de locomotion. 29% des concernés ont opté pour les transports au lieu de la voiture parce que cela leur coûtait trop cher. 18% avaient un kot mais ne l’ont plus pour cette année. 53% n’ont pas eu le choix d’utiliser la voiture parce que leurs établissements n’est pas accessible pas d’autres moyens de transport. Tous les étudiants utilisant les transports en commun signalent tout de même le fait qu’il y ait trop de monde, trop de retard mais aussi des annulations. 

Envie de répondre à nos sondages, rejoins-nous Instagram !

Écrit par Kotplanet

Qu'en as-tu pensé ?

-1 Points
Upvote Downvote

Hoe vind je een vakantiejob ?

Salade de tomates à l'orientale