in , , ,

Comment se passe la session d’examens pour les étudiant.e.s contaminé.e.s par le covid ?

@Pexels - Andy Barbour

La période d’examens de janvier 2022 s’achèvera dans quelques jours mais comment s’est-elle déroulée pour les étudiant.e.s avec les nouvelles règles de quarantaine en vigueur ainsi qu’avec l’arrivée d’Omicron ? Valérie Glatigny, Ministre de l’enseignement, demandait aux différents établissements de considérer chaque étudiant au cas par cas. Les recteurs des différentes institutions ont déclarés mettre tout en œuvre pour que les étudiant.e.s en quarantaine puissent passer leurs examens dans les meilleures conditions mais qu’en pensent les étudiant.e.s ? Kotplanet.be a rencontré ces principaux intéressés.

Des situations gérées différemment et des sentiments mitigés

Pour Hannah, atteinte du Covid en plein milieu de la session, trois examens n’ont pas pu être présentés. Elle considère que son université a pris correctement les choses en main. Elle a pu en passer un en oral sur Teams après la date prévue initialement, ce dernier s’est bien déroulé. Elle passera les deux derniers la semaine prochaine. Elle insiste : “c’était beaucoup de stress durant ma quarantaine de 10 jours mais je me suis sentie entourée et écoutée”. Hannah, 18 ans, étudiante en droit.

Pour Sofia, l’information ne passe pas suffisamment entre les étudiants et leur établissement. Avant même la session, elle ne se sentait pas écoutée. “Avant d’avoir le covid, j’étais déjà inquiète depuis quelques mois. Je ne trouvais pas que les mesures étaient idéales avant le blocus, on était beaucoup dans les auditoires, assis l’un à côté des autres et il n’y avait parfois même pas d’aération ou de fenêtre. On a demandé pour faire les cours en hybrides, ça nous a souvent été refusé et on devait obligatoirement s’y rendre en présentiel”. Aujourd’hui, Sofia a contracté le virus. Elle a trois examens pour cette session et a eu trois réponses différentes de la part de ses professeurs : “le premier m’a assuré le report de mon examen si je montrais mon certificat, le deuxième ne m’a tout simplement pas répondu et le dernier refuse de me le reporter car l’examen se fait en ligne. Le souci, c’est que je suis vraiment malade et dans l’incapacité d’étudier. Je vais donc devoir passer un examen alors que je ne suis pas à la hauteur de mes capacités”. Sofia déplore le manque d’organisation de son université, cela crée du stress et même des tensions entre les étudiant.e.s selon elle.  

Les étudiant.e.s non touché.e.s compatissent.

Les étudiant.e.s qui auront pu présenter leurs examens en passant dans les mailles du filet se sentent très chanceux. Cependant, ils ressentent une certaine inégalité qui s’installe entre étudiant.e.s. C’est ce que dénonce Margaux, étudiante bac 2 en droit : “La plupart des facs n’ont aucune ou presque pas d’alternatives en cas de contamination au covid et reporte la session en août ! Je trouve qu’au stade de l’épidémie, beaucoup plus d’alternatives devraient être proposées !

Tom, étudiant en master en informatique, nous explique aussi ses inquiétudes : “j’ai la chance de ne pas avoir eu le covid pendant ma session, mais je me dis que si je l’avais eu, je ne sais pas comment j’aurais fait. C’est une situation compliquée, on n’a pas beaucoup d’infos et les étudiants sont dans le flou. Personnellement je ne sais pas ce qu’il se serait passé si j’avais eu le covid, l’université nous a dit que chaque prof faisait comme il le pouvait. Ça crée beaucoup d’incertitudes et de stress en plus, qui auraient pu être évités”.

Des mesures espérées par les étudiant.e.s ?

Lors de nos rencontres, trois mesures ont été citées par les étudiant.e.s : 

  • Mettre les examens directement en distanciel pour éviter la contamination et se retrouver avec encore plus d’étudiants qui ne savent pas terminer la session 
  • Prévoir à l’avance des jours en fin de session pour permettre aux étudiants de repasser les examens manqués 
  • Instaurer des petites pauses dans l’examen pour permettre aux étudiants de retirer leur masque quelques minutes 

Kotplanet te donne tous ses conseils si tu es malade en pleine session !

En bref, on a posé la question sur Instagram à la communauté @Kotplanet : 

Sur 1300 étudiant.e.s interrogé.e.s, 15% d’entre eux ont été touchés par le covid. 68,7% estiment ressentir des inégalités concernant les décisions prises par les différentes universités. 84% des étudiant.e.s interrogé.e.s considèrent que d’autres solutions auraient pu être mises en place pour la santé mentale de l’ensemble des étudiant.e.s.

Pour répondre à nos sondages qui peuvent te concerner, retrouve-nous sur Instagram !

Écrit par Kotplanet

Qu'en as-tu pensé ?

Zes excuses om niet alle zomerfeestjes mee te pakken

Salade de tomates à l'orientale