in ,

5 mauvaises habitudes quand on est étudiant

@Pexels - Sora Shimazaki

Dans cet article, tu trouveras 5 mauvaises habitudes et les solutions face à cela. Certaines de ces habitudes ont été prises en primaire, développées en secondaire et sont restées, d’autres sont de toutes nouvelles depuis ta vie d’étudiant.e. Comme il est plus difficile de défaire que refaire, on te propose des alternatives pour tes mauvaises habitudes d’étudiant.e.

Disclaimer : personne (et certainement pas nous), ne veut te culpabiliser sur ton hygiène de vie. Ces conseils sont juste là pour ceux qui souhaitent améliorer leurs qualités de vie. Tu fais ce que tu veux, on n’a pas à le savoir, te juger ou t’obliger à quoi que ce soit et personne ne vérifiera. Le but n’est pas de devenir ‘that girl’ ou ‘that boy’ mais d’être le plus confortable possible avec son mode de vie pour vivre sa meilleure vie d’étudiant(e). Il n’y a rien à prendre personnellement, il n’y a aucun but moralisateur donc sans rancune et bonne lecture !  

1/ Ne pas prendre ton petit-déjeuner

Le repas suivant le réveil est souvent le plus important, c’est à ce moment-là que tu peux faire le plein avant de commencer ta nouvelle journée. Si tu prolonges ta période de jeun, les diverses conséquences peuvent être nombreuses si tu ne fais pas attention à correctement t’alimenter le reste de la journée ». Tu auras d’abord un manque de concentration, d’une part parce que tu demandes à ton cerveau de suivre, comprendre et mémoriser un cours difficile dès 8h un lundi matin sans lui en donner les moyens (tu forces un peu là) et d’autre part, tu auras des fringales et tu ne penseras qu’à ce que tu vas manger à midi. Ce n’est pas regarder le menu de la cantine de 11h à 12h qui va sauver tes examens dans un mois. Les autres symptômes de l’hypoglycémie sont : une irritabilité (mauvaise ambiance ici), une fatigue, une tachycardie.

Solution : prends 1 yaourt, 1 fruit et 1 boissons dans ton sac. De nos jours, tu as même du lait en berlingot ! Tu pourras manger dans le train (temps rentabilisé) ou devant la salle de cours.

Sinon on a quelques recettes de petit-déjeuner express que tu vas adorer !  

2/ Mauvais soin dentaire

Le matin, lorsqu’on est pressé, on a tendance à se brosser les dents directement après le petit-déjeuner ou le soir directement après le souper car « comme ça c’est fait ». C’est une fausse bonne habitude. Il faut attendre minimum 20 minutes sinon l’acidité abîmera l’émail de tes dents. Attends que les substances corrosives soient éliminées par ta salive. Pour les plus paresseux durant le blocus, on vous voit. Prenez soin de vos dents parce que vous n’aurez pas le temps d’aller faire soigner votre carie en plus de la visite annuelle recommandée. C’est 2 à 3 fois 2 minutes par jour, pas plus parce que tu risques de faire saigner tes gencives et certainement pas moins.

3/ Manger tous les jours à l’extérieur

Il est tentant d’acheter ce repas tout prêt, tout gras qui t’appelle… ou ce café bien chaud qui te regarde… Cependant, il va falloir penser à ta santé : tu ne sais pas ce qu’il se trouve à l’intérieur. Les plats préparés ont une grande quantité de sel, de sucre et d’épices pour masquer le goût industriel et ils sont remplis de conservateurs.  Oui, même  les salades « healthy » ont leur secret. Inutile de sombre dans la théorie du complot et se priver à vie : une boulette-frite de temps en temps n’a jamais fait de mal à personne si on sait doser. Ton café à 0,5 cents qui te semble être une bonne affaire peut te revenir beaucoup moins cher si tu le prépares toi-même et que tu l’emportes dans un thermos. (Voir articles sur les conseils pour économiser quand on est étudiant). Ton portefeuille et la nature te remercieront. 

Solution : emporte les reste de ton repas la veille, fais des tartines, prends une gourde pour remplir indéfiniment… 

4/ Ne pas avoir un espace défini pour étudier

Une autre mauvaise habitude est d’étudier à moitié allongé dans son lit. Le cerveau associe le lit à un lieu de repos. Cette position et ce lieu ne sont pas propices à la concentration et tu auras tendance à vouloir dormir et t’endormir. De plus, tu auras beaucoup de difficultés à t’endormir le soir car ton cerveau ne comprendra pas pourquoi tu le fais se reposer dans un endroit dans lequel tu lui a demandé d’exercer une activité productive.

Solution : Bibliothèque, salle d’étude ou tout simplement t’asseoir à une vraie table, dos à ton lit. 

Tu sais comment organiser ta chambre pour ton blocus ?

5/ Rester connectés jusque tard

Là, il va falloir un self-control de maître. Rester devant un écran jusqu’à la dernière minute de la nuit est dévastateur pour la qualité de ton sommeil. On sait tous que tu ne fais pas que checker le dernier mail envoyé par tes professeurs par surprise ou que tu vérifies juste ton horaire pour le lendemain. Tu vas t’enfermer dans la spirale Facebook-Twitter-Instagram-Snapchat-TikTok-Youtube et tu recommenceras à Youtube. Ce qui fait que tu décaleras ton heure de coucher jusqu’à 4h du matin. De plus, il faut arrêter la lumière des écrans 1h avant de dormir pour laisser reposer ton cerveau et éviter les insomnies qui te feront te lever tard et ne pas prendre ton petit-déjeuner.

Solution : active une heure de coucher sur tes appareils, ils deviendront sombres à cette heure là et tu n’auras pas d’autres choix que d’aller dormir car la luminosité t’empêche de continuer à les utiliser.

Envie d’avoir encore plus de conseils et d’astuces pour ta vie étudiante ? Viens faire un tour sur notre Instagram et notre TikTok !

Écrit par Yen Nguyen

Qu'en as-tu pensé ?

Drie snelle leertechnieken

Salade de tomates à l'orientale