in ,

Comment valoriser son engagement citoyen ?

@Pexels -Rodnae Productions

Rédigé par Marie-Ève Rebts pour Studéo

L’ULB a lancé cette année un certificat universitaire dédié à l’engagement citoyen. Unique en son genre, il permet aux étudiants de valoriser et enrichir leurs expériences dans ce domaine.  Retrouve Kotplanet sur Instagram et TikTok !  

S’engager auprès d’une bonne cause, c’est enrichissant d’un point de vue personnel et cela peut représenter un atout sur un CV ! Cependant, ce genre d’expérience n’est pas toujours facile à valoriser ou à mener de front avec des études… L’ULB a donc décidé d’encourager ses étudiants engagés en lançant ce printemps un Certificat d’Université en Engagement Citoyen (CECi) qui permet de faire valoir et enrichir leurs expériences. 

C’est aussi un moyen pour l’Université de mettre en avant l’engagement citoyen, qui est considéré comme sa troisième mission après l’enseignement et la recherche. « L’ULB encourage ce genre d’implication et cherche à insuffler à sa communauté l’envie de s’engager », confirme Julie Duval, Responsable Engagement Citoyen à l’ULB. « Depuis quelques années, il y avait des discussions sur la façon de valoriser de manière concrète cet engagement qui demande souvent beaucoup de temps et d’énergie aux étudiants durant leur cursus. Nous avons effectué des recherches et consulté des étudiants engagés, ce qui a mené petit à petit vers la valorisation académique. »

De manière concrète, le Certificat d’Université en Engagement Citoyen (CECi) consiste en un cursus extracurriculaire valant 10 crédits. L’élément central est un stage de 150 heures à réaliser dans un organisme sans but lucratif, peu importe le secteur : humanitaire, social, environnement, associations et cercles étudiants… Le Certificat inclut également des rencontres mensuelles lors desquelles les étudiants peuvent échanger leurs conseils et expériences, ainsi que des cours en ligne. 

Le but de ces derniers est d’apporter un complément théorique à la pratique sur le terrain en abordant des thèmes comme l’engagement citoyen et les enjeux de société, la communication, la gestion de projet ou encore le fonctionnement global d’une association. « Les trois dimensions que sont le stage, les rencontres mensuelles et les cours en ligne rendent cette formation très riche et permettent aux étudiants de se créer un petit réseau, souligne Julie Duval. C’est aussi l’opportunité d’effectuer un stage et d’acquérir des softskills qui ne sont pas forcément enseignées dans le cursus universitaire. »

Le Certificat en Engagement a été conçu de manière flexible, ce qui permet aux étudiants de l’aménager comme ils le souhaitent. Ils peuvent en effet suivre les cours en ligne et réaliser leur stage quand cela les arrangent, mais ils disposent d’un délai de deux ans maximum pour effectuer la formation au complet. Pour valider leur certificat, les participants doivent également résumer leur expérience dans un portfolio qui est présenté et soumis à un jury. Cette étape permet d’officialiser et de valoriser l’engagement, toutefois le cursus ne se limite pas à cette reconnaissance. « Les cours et les rencontres permettent de soutenir ceux qui débutent et d’enrichir la pratique des étudiants déjà engagés », ajoute Julie Duval. Le certificat semble en tout cas répondre aux attentes des jeunes, puisque la première édition lancée en mars 2022 affichait archi-complet avec plus d’une trentaine d’inscrits. Une deuxième promotion devrait être lancée en fin d’année 2022. Pour y accéder, il faudra avoir trouvé une opportunité de stage et être étudiant à l’ULB, peu importe la faculté et le niveau d’étude. Si le succès du certificat se confirme, il pourrait par la suite être ouvert à un public plus large… 

Retrouve Kotplanet sur Instagram et TikTok

Écrit par Studeo

Le magazine de l'étudiant

Qu'en as-tu pensé ?

Hoe vind je een vakantiejob ?

Salade de tomates à l'orientale