Les princesses Disney version coloc

Ah les princesses Disney ! Elles sont belles, intelligentes (enfin la plupart) et courageuses : en bref, on pourrait presque dire parfaites. Mais ce que Disney ne nous montre pas, c’est leurs petites manies au quotidien

C’est vrai, a-t-on déjà donné la parole à l’un.e de leurs colocataires ? Qu’est-ce qui nous dit qu’elles ne sont pas absolument insupportables au quotidien ? Pour lutter contre cette inégalité, on te propose aujourd’hui un petit aperçu de ce que ça fait que de vivre avec une princesse tous les jours

1/ Raiponce la crade 

Les cheveux tu n’en peux plus ! Tu en trouves partout : dans le dentifrice, dans la douche et même parfois dans des parties de ton anatomie inexplicables. Les longs filaments blonds occupent plus d’espace dans le kot que toi. 

L’autre soir tu as essayé de lui couper discrètement les cheveux pendant qu’elle dormait mais son sale crocodile miniature t’a foutu un uppercut dans les dents

Alors c’est bien joli d’avoir été maltraitée par une sorcière pendant toute son enfance, mais tu n’as qu’une envie : la foutre dehors et lui faire bouffer sa toison jusqu’à étouffement.

2/ Mulan la travestie

Pendant des mois tu as cru que tu habitais avec un homme. Tous les signes étaient là : l’odeur fétide, les chaussettes sales et le fait qu’elle fasse pipi debout devant la cuvette. Mais un soir tu es rentré.e totalement saoul.e de boîte sans allumer la lumière et elle t’a fait une prise de karaté totalement nue. Tu as alors pu constater toute l’ampleur de sa féminité…dans les moindre détails.
Son stupide lézard t’avait pourtant prévenu.e : avec Mulan, il ne faut pas se fier aux apparences

3/ Pocahontas la toxicomane

“Nos amis les animaux” blablabla… Depuis que Pocahontas vit chez toi, tu envisages sérieusement le carnivorisme poussé à l’extrême. Tu ne supportes plus toutes les bestioles qui ont envahi ton kot, même les cafards ont le droit à leur part du gâteau. Tu as sérieusement pensé à faire du ragoût avec le putois qu’elle traîne partout. 

En plus, elle n’arrête pas de fumer toutes sortes de trucs pour être “en connexion avec la nature”, tu as pu vite dire adieu aux cendres de mamie qui reposaient sur la cheminée. Pas étonnant avec tout ce qu’elle se tape qu’elle passe la journée à discuter avec le mirabellier qu’il y a dans le jardin. 

4/ Ariel la castafiore 

Tu n’aurais jamais cru dire ça, mais tu n’en peux plus de manger tous les soirs de la viande. Dès le jour de son installation, Ariel a totalement interdit de manger les poissons, les fruits de mer et tout ce qui vit sous l’eau. Tu as même du jeter toutes tes éponges et relâcher Bidule, ton petit poisson rouge. 

Les fourchettes ont disparu, tu n’as jamais accès à la salle de bain et tu dois supporter ses chansons criardes toute la journée. Pire que ça, une odeur de poissonnerie a envahi tout le kot et tu as même trouvé un crabe à l’accent antillais dans le salon.

5/ Elsa la nymphomane

On est en plein hiver et il fait au moins -8000° dans le kot. Ta coloc a encore coupé le chauffage et une légère couche de neige s’est déposée sur le sol. 

Mais ça ne semble décourager tous les hommes et toutes les femmes qui passent la porte de sa chambre quelques minutes avant que tu ne l’entendes hurler “libérée, délivrée” à tue-tête. Tu pourrai au moins dire que son bonhomme de neige est mignon avec sa carotte en guise de nez, mais tu l’as déjà surpris l’utiliser pour une toute autre raison. 

En bref, tu vis dans un bordel, et tu es la/le seul.e à ne pas en profiter.

Tu veux d’autres exemples de coloc à fuire comme la peste ? On t’avait déjà fait une petite compilation ici.

Vous pourriez aussi aimer