in ,

J’ai discuté avec mon coloc #5 : la vie après la mort

N’ayant pas des discussions très banales, un soir, avec ma coloc, nous avons discuté de nos croyances. Elle est scientifique et rationalise énormément de choses. Moi, je suis la farfelue du duo à toujours croire en des faits qu’elle estime impossibles et fantasques. Pourtant, la discussion n’était pas vaine. « Qu’est-ce qu’il y a après la mort ? ». On s’est déjà tous posé la question mais cependant, il est rare d’avoir la même opinion. 

Si le sujet te stresse (oui oui, beaucoup de gens angoissent lorsqu’on parle de la mort), check ce que d’autres colocs ont dit à propos du féminisme.

Une seule humanité et tant d’après différents

La diversité de notre monde est une vraie richesse. Nous pouvons, dans la même ville, échanger, discuter avec tant de profils différents ayant vécu aux quatre coins du monde ! Cette variété ethnique est une opportunité pour remettre en cause son jugement et sa vision du monde tout en découvrant de nouvelles coutumes, habitudes alimentaires, … Cette diversité ne se limite pas à la vie sur Terre mais est aussi présente pour l’après vie. Si une vision du paradis reste relativement commune pour beaucoup, elle présente pourtant plusieurs différences. Il peut être un endroit où on retrouve de nombreux proches, un lieu où nous sommes récompensés suivant nos actes et notre foi sur Terre. Pour les bouddhistes, la vision est totalement distincte. Il y a certes un après mais seulement après avoir traversé un chemin spirituel suffisant pour que notre âme puisse grandir et être digne du Nirvana. Ces différences peuvent poser question et, si pour certains, elle renforce leur foi, pour d’autres elle la remet en perspective. 

Un après pour se rassurer ? 

Aujourd’hui, nous sommes de plus en plus critiques. Nous avons l’opportunité d’échanger nos points de vue et d’y réfléchir mais, avant, tout était différent. Au temps du Moyen-âge, la vision d’un après était vue comme une récompense lorsque notre vie était dure. Les gens étaient tous convaincus que plus nous vivions difficilement en gardant la foi, plus nous serons récompensés. Cette vision a évolué encore et encore mais elle reste actuelle. Pour être honnête, il est vrai que cette façon de voir les choses est réconfortante. Grâce à elle, on sent que nos actes ne sont pas vains, on se dit qu’il y aura une justice comme pour le karma. Elle est aussi rassurante à la perte de quelqu’un. Nous nous disons qu’ils ne sont pas réellement partis mais juste « déplacés » dans un autre endroit où ils sont heureux et apaisés. Y croyons-nous pour nous rassurer ou parce que nous sentons que la mort n’est pas notre réelle finalité ? Y croyons-nous par orgueil de l’humanité, nous qui nous croyons parfois supérieurs à d’autres êtres vivants tout aussi méritants ? 

Tu as toujours besoin d’être rassuré.e pour tout ? Voici un article qui t’explique pourquoi tu es un.e stressé.e de la vie.

Un après pour mieux se comporter ? 

Si aujourd’hui cette vision tend à s’estomper pour certains, elle a été utile aux états par le passé. À Rome, un roi voyant que les criminels recueillis pour peupler sa ville semaient le désordre, réagit. Nous ne saurons jamais si ses dires étaient de l’ordre de la réalité ou de l’invention mais en clamant avoir vu une nymphe portant le message de la présence des dieux, il a réussi à calmer son peuple. Tous avaient peur de ne pas être dignes ou de subir des représailles. Actuellement, même si elle est vulgarisée par les différents films et séries, la notion de l’Enfer peut faire réfléchir. Savoir qu’on a, d’après certains écrits, qu’une chance sur deux de vivre un après agréable nous pousse à mieux nous comporter. Un jour, une amie m’a partagé sa vision de sa conversion. Pour elle, la majorité de ses amis ne finiront pas au « bon endroit » à cause de leurs actes liés notamment à la consommation d’alcool, leurs habitudes sexuelles, … Je n’ai pas voulu la croire car en quoi vivre une vie qui nous épanouit serait une mauvaise chose ? Pourquoi devrions-nous nous frustrer des choses que nous voulons qui ne font pourtant aucun mal à personne ? Malgré les idées liées à l’au-delà, chacun est libre de ses choix, de sa vie. Nous n’en avons peut-être qu’une.  

Le paradis tué par la science ? 

Il est certain que même si nous sommes encore nombreux à y croire, c’est un fantasme irréaliste pour d’autres. Il n’est pas rare de discuter avec un ami à l’esprit plus cartésien qui a une vision arrêtée sur le sujet. Nous serions des êtres de carbone et notre vie se limiterait à notre passage sur Terre. Si cela peut sembler froide et terre à terre, cela peut aussi inciter à vivre une vie remplie d’expériences. Savoir que notre temps est limité, qu’il n’y aurait rien par la suite peut motiver à ne pas avoir de regret et à vivre intensément. Pourtant, pour vivre de la sorte, il ne faut pas forcément être des plus pragmatiques. Chacun a la possibilité d’essayer encore et encore de nouvelles choses. Quand on part, on n’emporte ni notre compte bancaire, ni notre voiture de luxe, ni notre pc dernier cri, on emporte les souvenirs et les expériences de notre vie

Qu’on en ait qu’une ou non, la vie est un cadeau. Nous pouvons choisir de croire qu’il y ait ou non quelque chose par la suite mais cette vision ne doit pas nous empêcher de vivre une vie remplie et épanouie. On ne sait pas ce qu’il y aura quand nous rendrons notre dernier souffle mais nous pouvons contrôler ce qu’il se passe avant pour ne pas fermer les yeux sur des regrets. On peut profiter sans faire du mal. On peut se rassurer sans passer à côté de nos rêves. Vivons pleinement en profitant de ce que la vie nous donne chaque jour. Et comme le disait Mr. Keating dans « Le cercle des poètes disparus » : CARPE DIEM.

Retrouve-nous sur Instagram et TikTok

Qu'en as-tu pensé ?

2 Points
Like Dislike

Écrit par Marie Mac Donough

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

pexels-dana-tentis-salade - Les plaisirs d'été

Les plaisirs d’été

pexels-pixabay-garcon avec sa valise qui s'en va - 9 choses auxquelles il faut penser si tu pars en City Trip

9 choses auxquelles il faut penser si tu pars en City Trip