in ,

L’autodiscipline ou « comment réussir ses objectifs ? »

@Pexels - Laura Tancredi

Réussir ses objectifs, ça peut sembler être inatteignable. On a tendance à observer les autres et à se dire « mais purée, comment font-ils pour aller au bout de leurs idées ? ». La crainte d’échouer, la motivation qui n’arrive jamais : il existe 12.000 facteurs qui n’aident pas à atteindre ses objectifs. Et si la solution était simplement l’autodiscipline ? 

Enfin, je dis « simplement » mais il est vrai que c’est plus facile à dire qu’à faire. Pour dire vrai, l’autodiscipline, c’est un peu comme un sport : au plus tu la pratiques, au plus cela deviendra une habitude. Il s’agit d’une bonne résolution qui te permettra, à terme, de suivre toutes tes autres bonnes résolutions (tu me suis ?). Mais comment la mettre en pratique ? Et comment ne pas tomber dans un cercle vicieux ? Je vais te donner mes quelques conseils pour faire de toi le/la pro de l’autodiscipline ! 

L’autodiscipline, ce n’est pas s’auto-flageller 

Première chose importante à savoir sur l’autodiscipline, c’est que si tu te mets trop la pression, ça va juste avoir l’effet inverse. Donne-toi des objectifs atteignables dans le temps que tu t’es imparti. Non, étudier 800 pages en 2 jours, c’est pas réalisable (enfin, certains arrivent à écrire un mémoire en moins d’un mois tu me diras. Et, oui, avoir des abdos en béton en 5 heures, c’est clairement utopiste. Garde en tête que tu dois y aller petit à petit, avec des moments de pause et de relaxation. Ton corps et ton esprit sont tes principaux alliés, surtout dans l’autodiscipline, alors ne les maltraite surtout pas ! 

La TO DO List : ta pire meilleure amie 

Avoir de l’autodiscipline, ça passe par une organisation du tonnerre. Tu ne peux pas prévoir des objectifs sur le long terme si tu remets perpétuellement tout à demain (enfin si, mais alors ce seront des objectifs à trèèèèès long terme). Alors, ta meilleure amie sera une to do list ! Fais gaffe, tes notes de téléphone ressembleront très vite à des méga listes de courses à faire. Et, tu verras, au fur et à mesure de ton apprentissage vers l’autodiscipline, tu développeras une addiction aux cases cochées sur les to do lists. Mais attention : trop de to do lists tue la to do list ! Cela ne doit pas devenir une obsession. Comme dit plus haut, il faut te fixer des objectifs réalisables sur une journée ou sur une semaine. Au début, tu risques de viser trop haut, mais ne culpabilise surtout pas. Ce n’est pas parce que tu ne coches pas toutes les cases de ta to do list que tu as forcément raté ta journée (d’ailleurs, même si tu n’en coches aucune, ce n’est pas dramatique : les pauses sont primordiales pour tenir le coup et ne pas être dégoûté·e). Trouve le juste milieu (et prends ton temps pour le trouver !). 

Indépendance ne veut pas dire isolement 

C’est une erreur classique quand on parle d’autodiscipline… Certes, cela demande une certaine indépendance, mais il ne faut absolument pas s’isoler des personnes qui peuvent t’aider. Je vais te donner un exemple très concret. Durant tes études, tu vas devoir écrire un TFE ou un mémoire. Si tu pratiques l’autodiscipline, ta recherche de promoteur/trice risque d’être assez sportive. Tu devras trouver une personne pas trop sur ton dos (parce que, oui, des professeurs qui envoient des mails toutes les semaines pour connaître l’avancement de ton travail, ça existe) mais également disponible dès que tu auras besoin de lui/d’elle. C’est galère à trouver, mais n’hésite surtout pas à poser les bases directement avec la personne que tu choisiras ! Ne pas rester bloqué·e sur un problème et oser demander de l’aide, cela fait aussi partie de l’autodiscipline

Accepter la réussite

Tu as le droit d’être fier/fière en réussissant tes objectifs ! Oui, ça parait évident dit comme ça, et pourtant… l’autodiscipline, c’est aussi savoir te féliciter par toi-même. Tu te rendras vite compte que les autres te féliciteront au début, puis finiront par arrêter. Ce n’est pas parce qu’iels ne le font plus, que tu ne dois pas le faire non plus. Trouve ce qui te motive à avancer, et utilise-le pour réaliser tes objectifs (offre-toi des fleurs, des chocolats, sors faire la fête, peu importe !). Sois fier/fière de ta réussite. Et apprends de tes erreurs. Ce n’est qu’en faisant un savant mélange des deux que tu trouveras ton équilibre dans l’autodiscipline
J’espère que ces quelques conseils t’aideront dans la réalisation de tes futurs objectifs ! Garde en tête que la réussite est importante, mais l’échec est humain également. Vas-y pas à pas, à ton rythme, la victoire n’en sera que plus belle. Bonne chance !

Même si on sait que tu essaies de t’auto-discipliner mais… Viens faire un tour sur notre TikTok (promis pas 5 heures)

Écrit par Emilie Vanhemelen

Qu'en as-tu pensé ?

pexels-cottonbro-femmequin'arrivepasàs'endormir-comments'endormirquandsoncolocronfle?

Comment s’endormir quand ton coloc ronfle ?

Salade de tomates à l'orientale