in ,

J'adoreJ'adore

5 conseils pour concilier règles douloureuses et blocus

Les règles peuvent se transformer en un moment difficile et surtout si elles sont fort douloureuses. Elles ont parfois tendance à nous démotiver, nous fatiguer et peuvent venir bousculer un peu ce rythme d’étude qu’on a décidé d’adopter et qui est si important pour notre réussite. C’est pourquoi, on te propose 5 astuces utiles pour t’aider à mieux vivre cette période difficile et donc réussir à tout de même rester un minimum productif.

Du mal à dormir ? Voici nos 7 astuces pour bien dormir quand on est étudiant.

1/ Commencer son blocus un peu plus tôt

Bien que douloureuse, la période des règles est une opportunité pour apprendre à écouter davantage son corps. Il s’agit d’un moment où l’on a des besoins, des émotions, et des difficultés qui surgissent parfois telle une montagne russe. Il est totalement normal d’avoir le sentiment qu’on fonctionne au ralenti puisque notre taux de globules rouges est bas et nous perdons du fer par la perte de sang. Le but n’est donc pas de brusquer son corps mais d’apprendre à le connaitre et le comprendre. C’est pourquoi il est bon de prévoir à l’avance, c’est-à-dire de commencer son blocus quelques jours plus tôt afin de prendre en compte ces jours où on a envie de fonctionner à notre aise, sans se mettre trop de pression. Ceci nous permettra d’alléger un peu notre planning durant cette période-là.

2/ Faire du stretching  

Les règles peuvent nous occasionner des douleurs au niveau du bas du dos. On peut même parfois avoir l’impression d’avoir mal partout. Il ne faut donc pas hésiter à intégrer dans son planning 15 ou 20 minutes de stretching doux une ou deux fois par jour pour relâcher les tensions, étirer ses muscles et soulager ces maux. Attention, durant cette période on est très enflammées, il est donc important que les étirements soient doux. Il existe de nombreuses vidéos sur YouTube et de nombreux exercices sur internet accessibles à tout moment, alors enfile ta tenue la plus confo, et c’est parti ! 

3/ Bouillote et tisane 

Au-delà des anti-douleurs, il existe certaines choses qui peuvent nous aider à nous sentir mieux et donc à nous concentrer davantage durant nos temps d’étude. La bouillote, l’infaillible. A consommer sans modération. On la pose sur notre ventre autant de fois qu’on en ressent le besoin. La chaleur diffusée par celle-ci nous aidera à soulager nos crampes au ventre. Ceci est d’autant mieux si on la combine avec une bonne tisane bien chaude. Les propriétés de certaines plantes et fleurs peuvent aider non seulement avec les douleurs mais aussi avec le stress que la menstruation peut nous causer. 

Comme on ne fait pas les choses à moitié, voici une petite liste d’ingrédients sympas que tu peux laisser infuser dans ta tisane si t’as la flemme de chercher dans des livres ou sur internet : le gingembre (excellent anti-inflammatoire et anti-douleur), le curcuma (excellent anti-inflammatoire), la camomille (soulage les troubles digestifs, calme le stress et l’anxiété), l’achillée millefeuille (apaise les contractions utérines et procure un effet relaxant) ou encore la sauge (soulage la douleur). Il y a bien d’autres plantes que vous pouvez infuser. N’hésitez pas à mélanger toutes ces plantes proposées ou les plus facilement accessibles pour faire une bonne décoction.

Petit plus, la tisane est une bonne alternative pour remplacer le café qui d’ailleurs est fort déconseillé en période de règles puisqu’il gêne l’absorption de fer et a tendance à nous déshydrater. 

4/ Les huiles essentielles

Elles sont superbes pour nous soulager mais aussi nous booster. En effet, les huiles essentielles ont d’excellentes vertus antispasmodiques et anti-inflammatoires. D’autres, nous apportent de l’énergie.  Il ne faut donc pas hésiter à faire diffuser, dans la ou les pièce(s) où on se trouve, quelques huiles essentielles en fonction du besoin que nous ressentons. 

Comme exemple, on te propose la sauge, l’estragon, l’anis, le gingembre, la lavande ou encore la camomille. Elles sont toutes à la fois apaisantes et antispasmodiques et peuvent être également appliquées (avec des messages) sur la zone douloureuse.  

Pour lutter contre la fatigue, et sentir davantage d’énergie, on te propose la menthe poivrée ou encore les huiles essentielles plus citriques telles que l’orange, le pamplemousse ou encore le citron.

5/ Manger sucré mais pas trop 

Quand on a ses règles, il peut arriver d’avoir des envies de sucre. L’effet de la dopamine que peuvent nous procurer ces aliments est bien connu donc pourquoi s’en priver durant cette période ? Néanmoins, il est important de garder un équilibre et essayer de trouver des alternatives plus saines pour se faire plaisir sans trop s’empiffrer de mauvaises choses. Si on a pas le temps de se faire une petite recette de cookies healthy super élaborée, on peut se tourner vers d’autres aliments ou recettes plus simples et rapides pour soulager notre envie de sucre en plein blocus.

Stressé.e en plus ? Mais pourquoi es-tu un.e stressé.e de la vie ?

Sinon, regarde notre Instagram, ça déstresse !

Qu'en as-tu pensé ?

2 Points
Like Dislike

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chargement…

0
garçon qui travaille je continue mon job étudiant pendant mes examens

Je continue mon job étudiant pendant mes examens

5 bonnes actions

Cinq bonnes actions à faire quand on est étudiant